Ledjely.com
Accueil » COMMERCE : aucune hausse des frais de douane, selon le ministre du Budget
A la une Actualités Economie Guinée

COMMERCE : aucune hausse des frais de douane, selon le ministre du Budget

Ces derniers jours, des rumeurs relatives à augmentation des frais de douane a circulé dans le milieu des opérateurs économiques. Mais il n’en serait rien, selon le ministre du Budget. En conférence de presse ce mercredi 10 février, Ismaël Dioubaté a indiqué par contre que des mesures de lutte contre des magouilles qui faisaient perdre d’importantes ressources à l’Etat, ont été engagées.

A en croire le ministre du Budget, ceux qui font circuler les rumeurs autour de cette prétendue hausse des frais de douane ignorent tout de la procédure devant déboucher sur une telle décision. « On ne se lève pas un beau matin pour augmenter les droits de douane.  Les droits de douane, toute taxe , tout impôt sont du domaine de la loi. S’il doit y avoir augmentation de quelques droits  que ce soient, on passe par l’Assemblée nationale.  Et la loi de finances initiale 2021 qui a été adoptée par les élus du peuple le 31 décembre 2020 et promulguée par le président de la République,  nulle part, ne fait cas d’une augmentation de quelque nature que ce soit des droits de douane », déclare-t-il à propos.

De fait, dit le ministre, ce qui est présenté comme une augmentation des frais de douane ne serait qu’une mesure visant à éliminer des manœuvres qui occasionnaient des pertes importantes pour l’Etat. Plus précisément, il s’agirait d’un subterfuge monté par des opérateurs économiques en complicité avec des agents de la douane. La combine consisterait à introduire deux factures dont l’une vraie et l’autre, fausse. « Quand ils importent, on cache la vraie facture, on introduit dans les documents de dédouanement une facture pro format qui diminue la facture initiale de prés de 50% », dit le ministre. On aurait procédé de la sorte des années durant. Mais, selon le ministre, « avec la mise en place du guichet unique, c’est cette pratique qui disparaît ». Ismaël Dioubaté cite néanmoins un exemple pour illustrer le manque à gagner pour l’Etat. « Il y a quelques jours, on a découvert sur une importation de 5 conteneurs dont la facture réelle est de 112 000 dollars, pour une contre valeur en francs guinéens  d’1 milliards 127 millions. Alors que la facture qu’on a présentée à la douane est de 60 mille dollars. soit, 45% de la valeur de la facture réelle », rapporte-t-il.

C’est à cette manœuvre qu’on aurait donc mis un terme.

Balla Yombouno

Articles Similaires

La Guinée déclare la fin de la Maladie à Virus Ebola (MVE)

LEDJELY.COM

COVID-19 : l’état d’urgence sanitaire prorogé de trois mois

LEDJELY.COM

CELLOU DALEIN À SES MILITANTS : « Alpha Condé va tenter de miner notre parti de l’intérieur »

LEDJELY.COM

BEPC : quelque 16 000 candidats affrontent les épreuves à Kankan

LEDJELY.COM

Appel à la réconciliation en Guinée (Lamine Capi Kamara)

LEDJELY.COM

COVID-19 : agissons face à la crise des orphelins

LEDJELY.COM
Chargement....