Ledjely.com
Accueil » KANKAN : un parfum de corruption autour d’un contrat sur le paludisme
A la une Actualités Haute-Guinée Santé Société

KANKAN : un parfum de corruption autour d’un contrat sur le paludisme

Photo d’illustration. (C) IRIN/Wendy Stone

Depuis quelques mois, le torchon brûle entre organisations de la société civile basées à Kankan. Et pour cause, le recrutement par Catholic Relief Services (CRS) d’une ONG qui serait ‘importée’ de Conakry spécialement pour rafler le marché de mise en œuvre des activités communautaires de lutte contre le paludisme dans la région de Kankan, au détriment des organisations de la société locale, rapporte le correspondant du Djely basé en Haute-Guinée qui a échangé avec certains acteurs impliqués dans ce dossier.

Dans le cadre de la lutte contre le paludisme à Kankan, l’ONG Enfants du futur a été recrutée au niveau de la région pour y exécuter des activités. Joint au téléphone le week-end dernier dans une émission d’une radio locale, le Coordinateur adjoint de la plateforme  »Démocratie sanitaire et implication citoyenne (DES-CI), Aboubacar Sylla a admis que le recrutement de cette structure n’a pas tenu compte des règlements mis en place par le Fonds mondial. « C’est une ONG qu’on a parachutée et montée de toutes pièces, au détriment des structures basées dans la région. Elle n’a jamais existé dans la ville de Kankan, et n’a même pas d’agrément auprès des services de la région. Ce sont des sorciers qui se connaissent entre eux. Nous qui sommes du monde des ONG, on se connaît très bien et c’est une complicité entre CRS, les cadres du ministère de la Santé, la direction régionale de la Santé et les directions préfectorales qui ont écrit des fausses attestations de reconnaissance et nous porterons plainte contre ces responsables. Nous avons déjà écrit à l’inspection du Fonds mondial et nous sommes sereins », a-t-il assuré.

Sollicités dans la même émission, les responsables incriminés, notamment ceux de Catholic Relief Services, n’ont pas accepté de répondre aux questions des journalistes. « Référez-vous à la hiérarchie nationale », a rétorqué le coordinateur régional de l’association.

Kaissa Cissé, porte-parole des jeunes recrutés par l’ONG, a pour sa part exprimé la volonté de mener le combat jusqu’à ce qu’il soit retenus dans la mise en œuvre des activités prévues dans la région de Kankan. « Nous sommes une équipe de jeunes retenus pour ce projet et notre recrutement n’a souffert d’aucune procédure. Ce sont quelques cadres du ministère (de la Santé) qui entretiennent le flou pour défendre leurs intérêts égoïstes. Cette situation prend des situations inquiétantes dans la région et nous projetons une marche pacifique dans les jours à venir si nous ne sommes pas rétablis dans nos droits. Cette structure est connue de tous et nous nous battrons jusqu’à la satisfaction » de nos revendications.

Du côté des responsables locaux de la société civile, c’est un silence radio pour l’instant. Une source proche de cette entité, ces derniers auraient reçu des fermes recommandations de surseoir à toute communication de la part de la première autorité de la région.

Au moment où ces organisations se livrent à une rude bataille, Catholic Reliefs Services (CRS) qui avait recruté l’ONG Enfants du futur a lancé un appel à candidature pour recruter des agents de mise en exécution des activités du même projet. Une situation qui crée une autre interrogation autour de ce recrutement conflictuel.

Nous y reviendrons…

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

DEMOCRATIE : et si la Guinée valait mieux que ses voisins ?

LEDJELY.COM

TRIBUNE: « Joyeux anniversaire au…Alpha Condé”

LEDJELY.COM

BOFFA : tenue de la première session du conseil d’administration de la préfecture

LEDJELY.COM

Kankan, fief du président Alpha Condé, confronté à une grave pénurie d’eau !

LEDJELY.COM

MAMADOU SYLLA : « On ne peut pas relaxer quelqu’un sans savoir ce qu’il a fait »

LEDJELY.COM

COVID-19 : la Guinée lance sa campagne de vaccination ce vendredi

LEDJELY.COM
Chargement....