Ledjely.com
Accueil » Avec la bourse scolaire de l’UNICEF, Nona Haba peut enfin poursuivre ses études sans difficultés
A la uneActualitésGuinéePublireportage

Avec la bourse scolaire de l’UNICEF, Nona Haba peut enfin poursuivre ses études sans difficultés

Nona Haba peut enfin réaliser son rêve de devenir Ministre, car elle vient de reprendre le chemin de l’école grâce à l’appui financier de l’UNICEF. 

Kobela est une commune de convergence de la Région administrative de N’zérékoré, avec une population de 15.175 habitants. Cette commune a une forte agglomération qui est constituée en grande partie de jeunes dont l’accès à l’éducation est très difficile à cause de leur vulnérabilité.
Nona Haba est une orpheline de 18 ans qui a perdu son papa en 2016 et elle vit avec sa maman dans le district de Kobela 2. Issue d’une famille de 7 enfants, Nona rêve de devenir Ministre de l’Éducation Nationale depuis son jeune âge, mais la mort de son père a fait tout basculer : « L’on vivait heureux au vivant de notre papa, il assurait le minimum en famille bien qu’il était agriculteur. Moi j’étais encore à l’école primaire et quand il a rendu l’âme, tout a changé, ma fréquentation scolaire a diminué», se souvient-elle.

@Aboubacar Sidiki DIALLO
Nona Haba est une orpheline de 18 ans fréquentant le collège de Kobéla

Nona Haba s’est retrouvée face à de sérieuses difficultés pour assurer sa survie et rester digne dans la communauté. Elle était obligée de faire des travaux difficiles pour subvenir à ses besoins et ceux de ses frères et sœurs « Quand j’ai commencé à m’absenter en classe, je partais chercher du bois en brousse pour revendre afin de subvenir aux besoins de ma famille, mais ça ne suffisait pas, car je portais toujours des habits sales et déchirés, mes amies de classe se moquaient de moi. Finalement, j’ai arrêté d’aller à l’école », ajoute-t-elle.

Aujourd’hui, la vie de Nona Haba a changé grâce à la bourse scolaire dont elle vient de bénéficier de l’UNICEF. Cet appui marque le début d’une nouvelle ère dans sa vie vers l’accomplissement de ses rêves « Un jour, je quittais le champ, j’ai rencontré maman à l’entrée du village, elle m’a informée que j’étais sélectionnée pour être parmi les boursiers de l’UNICEF. J’étais très heureuse ce jour-là, car je me voyais reprendre le chemin de l’école », renchérit-elle toute souriante.

@Aboubacar Sidiki DIALLO
Mamet LOUA, la maman de Nona Haba

Mais la plus heureuse reste sa mère Mamet LOUA qui passait des nuits blanches à cause de sa situation. Elle a subi de plein fouet l’impact de la disparition de son mari. Pour elle, le bout du tunnel n’est plus loin « J’ai sept enfants, 03 sont scolarisés avant l’appui de l’UNICEF. Cette nouvelle de l’octroi d’une bourse m’a réellement enchantée, car je reconnais que cette institution est crédible, elle soutient les enfants, surtout les orphelins », se réjouit-elle.

@Aboubacar Sidiki DIALLO
Nona Haba est une orpheline de 18 ans fréquentant le collège de Kobéla

La prise en charge financière des enfants vulnérables contribue à l’amélioration de la scolarisation en Guinée. Grâce à l’appui financier de The Catalyst Foundation, l’UNICEF a permis à plusieurs enfants vulnérables de poursuivre leurs études afin de réaliser leurs rêves.
Pour chaque enfant, un lendemain meilleur

Aboubacar Sidiki DIALLO

Articles Similaires

Insécurité : des présumés voleurs d’engins roulants mis aux arrêts par la CMIS de Yattaya

LEDJELY.COM

Prisons, Dignité et Respect des droits des personnes détenues en droit international et en Guinée

LEDJELY.COM

Gouvernance : Bernard Goumou commence une tournée à l’intérieur du pays par la région de Boké

LEDJELY.COM

Viol à Hakuna Matata : l’auteur présumé nie les faits mis à sa charge

LEDJELY.COM

Nanfo Diaby : « Le jugement est à Dieu »

LEDJELY.COM

FOULA MADINA : l’élection du bureau des conducteurs de taxis motos vire à la violence

LEDJELY.COM
Chargement....