Ledjely.com
Accueil » GUINÉE/SIERRA LÉONAISE : après la réouverture des frontières, des transporteurs se confient
A la une Actualités Afrique Société Transport

GUINÉE/SIERRA LÉONAISE : après la réouverture des frontières, des transporteurs se confient

Dès l’annonce de la réouverture des frontières entre la Guinée et la Sierra Léone, hier jeudi 18 février 2021, des centaines de transporteurs qui opèrent entre les deux pays se sont empressés de rentrer au bercail. Certains d’entre eux qui ont pu se faufiler pour rentrer au bercail, laissant leurs engins à la frontière, ont aussitôt rallié les lieux en attendant l’effectivité de la décision.

C’est le cas de deux transporteurs que Ledjely.com a rencontrés, au lendemain de l’entrée en vigueur de la réouverture officielle des points de passages terrestres entre les deux pays, à la gare routière de Bambeto, dans la commune de Ratoma. Au cours des échanges, ces pères de famille sont revenus sur leur mésaventure pour laquelle ils devront ressentir, selon eux, l’impact dans les prochains mois.

« Quand le décret a été pris, j’étais à Freetown. Je n’ai pas pu revenir avec ma voiture. Elle est restée bloquée là-bas durant tout ce temps. C’est le seul véhicule que j’avais. C’est à travers les véhicules de certains collègues que je me débrouillais pour avoir la dépense de ma famille ici. Mais ce n’était pas évident, car j’ai une famille de 5 personnes qui doivent manger, je dois payer le loyer, payer la scolarité des enfants. Je connais une cinquantaine de personnes qui étaient dans cette situation. Quand ils ont annoncé la réouverture des frontières, je suis parti avant-hier, j’ai passé la nuit là-bas, dès 8 heures je suis revenu avec le véhicule », Aladji Salmana Bah, chauffeur faisant la navette entre les deux capitales.

Poursuivant, il annonce la reprise du trafic dans un bref délai. Ce qui n’est pas le cas de Oumar Sow, un autre transporteur de passagers. « J’ai emprunté le véhicule d’un collègue dans l’espoir d’aller chercher pour ma famille de quoi vivre. Mais le décret est tombé le lendemain de mon arrivée à Freetown. J’ai fait un mois là-bas. Finalement, j’ai laissé le véhicule là-bas, et je me suis démerdé pour revenir à Conakry. Quand je suis revenu, le propriétaire n’était pas content du fait que j’aie laisser son véhicule là-bas, je suis donc réparti jusqu’à ce qu’ils annoncent la réouverture des frontières. Mais malgré cela, je ne sais plus quoi faire, parce que mon véhicule est toujours en panne. Je n’ai pas d’argent actuellement. Or, je ne peux plus emprunter le véhicule de mon ami pour retourner là-bas après l’avoir pénalisé durant plus de 4 mois et pour ne pas que cela se reproduise à nouveau », explique-t-il.

Pour sa part, Mamadou Aliou Diallo, chef du syndicat central de Conakry-Freetown, au sein de la gare routière de Bambeto se réjouit de cette décision. « Le gouvernement a beaucoup fait. Mais nous leur demandons de faire plus, en prenant des précautions pour rouvrir les frontières avec les autres pays. Nous les prions d’aider la population », lance-t-il.

La Fédération nationale syndicale et professionnelle des transports et mécaniques générales (FSPTMG) se félicité de cette réouverture, intervenue alors que de nombreuses démarches avaient été entamées auprès des autorités concernées.

Pour rappel, c’est le 27 septembre 2020 que les autorités guinéennes avaient décidé de leurs frontières terrestres avec la Sierra Leone, ainsi que le Sénégal et la Guinée-Bissau. Si les frontières avec la Sierra Léone ont été réouvertes suite à un accord signé entre les présidents des deux pays, mardi dernier, celles avec les deux autres pays voisins de la Guinée restent fermées.

Hawa Bah

Articles Similaires

SÉNÉGAL. La vague d’arrestations arbitraires d’opposants et d’activistes porte gravement atteinte aux droits humains (Amnesty International)

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : « la communication en contexte de crise sanitaire », au menu d’un atelier de formation pour les journalistes de la Guinée forestière

LEDJELY.COM

ENTREPRENEURIAT URBAIN : Enabel vient en appui à l’incubateur Jatropha

LEDJELY.COM

Le procès en appel de Madic 100 frontière renvoyé au 18 mars prochain

LEDJELY.COM

KANKAN : un étudiant décède en plein cours à l’Université Julius Nyerere

LEDJELY.COM

SANOYAH-KM36 : des vendeuses font leur retour sur les lieux où elles ont été récemment déguerpies

LEDJELY.COM
Chargement....