Ledjely.com
Accueil » CONAKRY : l’avion transportant les vaccins contre Ebola dérouté vers Dakar
A la uneGuinéeSantéTransport

CONAKRY : l’avion transportant les vaccins contre Ebola dérouté vers Dakar

Mercredi dernier, le directeur général de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS), Dr. Sakoba Keïta, avait annoncé que les premières doses de vaccins contre le virus Ebola allait arriver ce dimanche à Conakry.

Mais si l’avion qui transportait la cargaison a bien décollé de Genève (Suisse), il n’a cependant pas pu atterrir à l’aéroport de Conakry, où le directeur de l’ANSS, le représentant de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en Guinée, Pr George Alfred Ki-Zerbo, des responsables de la Pharmacie centrale de Guinée et des journalistes l’attendaient.

Pour causes, les conditions météorologiques dans la capitale guinéenne. « Les vaccins ont quitté Genève depuis 9h30. L’heure d’arrivée était prévue pour 15h27. Mais à cause des brouillards, l’avion n’a pas pu atterrir. Ils ont continué sur Dakar. Le directeur de l’agence (qui exploite le vol, ndlr) nous a promis que l’avion va (arriver) à Conakry demain matin », a déclaré Dr. Sakoba Keïta.

Conscient du risque que les brouillards poussiéreux qui s’élèvent dans le ciel de Conakry – réduisant fortement la visibilité – depuis hier samedi ne puissent pas disparaitre d’ici demain matin, le patron de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire a indiqué qu’un « plan B » est en cours d’examen. « Nous sommes en train d’examiner un plan B si le ciel s’éclaircissait pour trouver un petit avion à Conakry afin de raccourcir ce délai pour maintenir notre plan de vaccination. Qu’à cela ne tienne, nous préférons prendre plus de sécurité, reporter le plan de vaccination le mardi 23 février à Gouécké et à Conakry », a-t-il ajouté, alors que le début de la campagne de vaccination était initialement prévu pour ce lundi.

La résurgence du virus Ebola en Guinée a été confirmée le weekend dernier par les autorités sanitaires, après que plusieurs cas positifs ont été enregistrés à Gouécké et à N’Zérékoré. Vendredi dernier, un cas positif a été détecté à Léro dans la préfecture de Siguiri en Haute-Guinée, le premier malade d’Ebola en dehors de la région de la Guinée forestière.

Lors de la première épidémie, entre décembre 2013 et mars 2016, le virus Ebola avait fait plus de 11 500 victimes, principalement en Guinée, au Libéria et en Sierra Léone, les trois pays ouest-africains les plus touchés par la maladie.

Thierno Diallo (@cireass)

Articles Similaires

Viol à Hakuna Matata : le mis en cause indexe à son tour la fondatrice de l’orphelinat

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : Paul Mansa Guilavogui met en cause les recrues de Kaleya dans les tortures au camp Koundara

LEDJELY.COM

Recrutement au ministère de la Justice : Charles Wright demande des poursuites contre certains candidats

LEDJELY.COM

Cameroun : Martinez Zogo, révélateur d’un régime à bout de souffle

LEDJELY.COM

Séismes en Turquie/Syrie : Qu’en est-il des ressortissants guinéens ?

LEDJELY.COM

CRIEF : Paul Moussa Diawara rejette les accusations de détournement

LEDJELY.COM
Chargement....