Ledjely.com
Accueil » VÉTUSTÉ D’ETABLISSEMENTS SCOLAIRES A KANKAN : après l’école primaire de Missiran, celle de Heremakono 2 focalise l’attention
A la uneActualitésEducationHaute-GuinéeInsolite

VÉTUSTÉ D’ETABLISSEMENTS SCOLAIRES A KANKAN : après l’école primaire de Missiran, celle de Heremakono 2 focalise l’attention

Il y a quelques semaines, nous évoquions l’état délabré de l’école primaire de Missiran dans la commune urbaine de Kankan. Eh bien, elle n’est pas la seule à se trouver dans une telle situation. A l’école primaire de Heremakono 2, aussi, où par manque de tables-bancs les élèves se transforment en menuisiers, les conditions pour un bon apprentissage sont loin d’être réunies. C’est le triste constat fait vendredi dernier par le correspondant du Djely en Haute-Guinée.

Les conditions d’apprentissage se détériorent dans plusieurs écoles de la ville de Kankan. Bâtiments vétustes, latrines inexistantes ou vieillissantes, clôtures en lambeaux… c’est l’image que présente la quasi totalité des écoles primaires de la commune urbaine de Nabaya. Vivant cette réalité depuis un bon moment, les élèves de l’école primaire du quartier Heremakono 2 se transforment en menuisiers pour se faire des tables-bancs. Avec des bois et des cailloux en mains, ces enfants passent quelques minutes chaque matin à réparer les vieux tables-blancs avant de rentrer en salle de classe pour y suivre les cours.

Impuissant devant la situation, le directeur de cette école relate le quotidien de ces enfants. « L’école est dans un état très critique, une petite pluie rend la cour inondable. Une partie du bâtiment d’une salle de classe est tombée depuis 2017 et jusqu’à présent, rien n’est fait pour la réparer. Nous sommes en manque criant de tables-bancs. On se débrouille pour installer les élèves », a confié Dian Diallo.

Joint au téléphone par Ledjely.com, le directeur préfectoral de l’éducation de Kankan a laissé entendre qu’il est conscient de l’état piteux de certains établissements scolaires de la zone. « Je connais bien les problèmes des écoles de Kankan car je les sillonne tous les jours. Mais une maman ne donne à son enfant que ce qu’elle a. Du primaire au secondaire, le manque de bancs est signalé partout mais nous n’avons pas de moyens pour l’instant. Nous attendons que le montant prévu pour la confection des bancs soit mis à notre disposition pour remettre à l’Association des menuisiers afin de résoudre définitivement ce problème », a indiqué Morlaye Condé.

Après l’école primaire de Missiran, où le cri de cœur des autorités de l’école et le battage médiatique ont porté fruit avec le début des travaux de rénovation, tous les regards doivent désormais être tournés vers l’école primaire de Heremakono 2, construite en 1976 et qui a actuellement un effectif de 656 élèves.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

Séismes en Turquie/Syrie : Qu’en est-il des ressortissants guinéens ?

LEDJELY.COM

CRIEF : Paul Moussa Diawara rejette les accusations de détournement

LEDJELY.COM

Le représentant pays de l’UNICEF en tournée à Labé

LEDJELY.COM

Kankan : un bâtiment et son contenu consumés dans le quartier Bordo

LEDJELY.COM

EMA 2023 : liste des présélectionnés dans les catégories « Entreprise publique de l’année » et « Chef d’entreprise de l’année »

LEDJELY.COM

TPI Dixinn : le délibéré dans l’affaire de Makhissa Sampou attendu le 6 mars

LEDJELY.COM
Chargement....