Ledjely.com
Accueil » Bloquée à Conakry, une quarantaine de passagers s’en prend à la compagnie Air France
A la une Actualités Guinée Société Transport

Bloquée à Conakry, une quarantaine de passagers s’en prend à la compagnie Air France

Quarante trois passagers de la compagnie Air France, bloqués à Conakry, ont battu le pavé ce mardi 22 février 2021, pour exiger de la compagnie aérienne la régularisation de leur situation après la suspension de ses vols, pour cause de mauvais temps dû à la brume de poussière survenu le week-end dernier dans la capitale guinéenne.

Depuis samedi dernier, ces passagers – dont la majorité est en transit – sont logés à l’hôtel Kaloum et pris en charge par la compagnie. Mais hier lundi, il leur a été demandé de libérer les chambres ce mardi à partir de 12 heures. Inquiets de leur sort, ils se sont rendus au siège d’Air France à Kaloum pour demander des explications.

Alpha Barry, résidant à Paris est en séjour en Guinée depuis le 1er février dernier. Il  devait retourner en France, samedi 20 février. Mais pour « des raisons météorologiques », il n’a pas pu voyager. « Samedi, le vol a été reporté à dimanche à 21h 35 minutes. Dimanche, dans la journée, on a appris que le vol est reporté à nouveau au lundi 22 février, à 12h 20 minutes et qu’on devrait sortir de l’hôtel à 8h. Et à 8h, on nous a embarqué comme du bétail dans l’auto-car en direction de l’aéroport. Mais 5 minutes après, le chauffeur a fait demi-tour en nous informant que le vol est de nouveau annulé. C’est ainsi que nous sommes rentrés à l’hôtel », a-t-il expliqué.

Les passagers fustigent cette attitude de la compagnie

« Une compagnie comme Air  France, qui est incapable de s’adresser directement à ses clients ? Elle passe par l’hôtel pour donner les informations au compte-gouttes. On apprend à travers la réception de l’hôtel Kaloum comme quoi on doit libérer les chambres aujourd’hui à 12h et que la prise en charge ne continue plus. Ils nous communiquent un numéro à appeler pour plus d’informations. Ce numéro moi personnellement j’ai passé deux heures à l’appeler personne ne répond…. », a ajouté M. Barry.

Et de fustiger devant l’agence locale d’Air France : « le pire, c’est qu’ils n’ont même pas la courtoisie de nous recevoir. Moi j’étais censé reprendre le travail lundi. Il faut que je replanifie mon budget ».

Nos tentatives de rencontrer les responsables de la compagnie Air France ont été vaines, malgré multiples négociations avec le policier posté à la porte. Et au moment où nous quittons les lieux, ils avaient commencer à recevoir un à un les passagers.

Balla Yombouno

Articles Similaires

COVID-19 : le vaccin Covax en terre africaine !

LEDJELY.COM

SIDYA TOURÉ A ALPHA CONDÉ : « La présidence n’est pas un centre d’apprentissage »

LEDJELY.COM

LUTTE CONTRE LE VIRUS EBOLA : la France fait un don à la Guinée

LEDJELY.COM

ME SALIFOU BEAVOGUI : « Tous les opposants [en prison] sont malades »

LEDJELY.COM

Après plusieurs reports, la nuit de la Guinée reprend…

LEDJELY.COM

FARANAH : ce que l’on sait de la manifestation de ce mercredi dans la commune urbaine

LEDJELY.COM
Chargement....