Ledjely.com
Accueil » GOUVERNER AUTREMENT : Alpha Condé formule de nouvelles exigences
A la uneActualitésEconomieGuinéePolitique

GOUVERNER AUTREMENT : Alpha Condé formule de nouvelles exigences

Le président Alpha Condé veut manifestement traduire dans la réalité sa promesse de « Gouverner autrement ». C’est ainsi qu’après la série de visites inopinées qu’il a récemment dans un certain nombre de départements ministériels en vue de contraindre les agents de la Fonction publique à se rendre à leurs services et à l’heure, il a conféré ce lundi avec les ministres de l’Economie et du Budget et avec les responsables de ces régies. De son auditoire, il a exigé de meilleurs résultats et une certaine discipline dans la gestion de la chose publique.

Du ministère du Budget à travers les principales régies qui en sont dépendantes, le président Alpha Condé exige en particulier le doublement des recettes. D’où la signature par les uns et les autres de contrats de performance et de dédoublement. Des contrats assortis d’évaluations trimestrielles qui, elles-mêmes, selon le chef de l’Etat, vont déboucher sur des sanctions soit positives, soit négatives. La note positive donnant lieu à des primes.

Au-delà, le président Alpha Condé a profité de la rencontre qui s’est tenue dans l’enceinte même de la présidence de la République pour dénoncer la sédentarisation des cadres dans leurs postes. Ce qui, à l’en croire, pénalise notamment l’emploi de jeunes cadres à la fois plus frais et plus compétents. En conséquence, il fixe les nouvelles règles. « Aucun cadre ne fera désormais plus de 8 ans à un poste. Cela doit cesser », annonce-t-il, en demandant notamment aux ministres de veiller à une application rigoureuse de la directive.

L’absentéisme dans l’administration, il en a également été question au cours de la rencontre. Et là aussi, Alpha Condé a annoncé des sanctions à l’intention de ceux qui continueraient à bouder leurs services. « Si un cadre s’absente deux fois à son poste, on coupe son salaire en deux ; s’il s’absente trois fois, il sera radié. Je n’aurai plus d’état d’âme pour cela ».

Ibrahima Kindi Barry

Articles Similaires

AN 1 DU CNT : le président de l’Assemblée législative du Burkina Faso répond à l’invitation de la Guinée

LEDJELY.COM

Justice : hommage à l’ancien ministre Me Bassirou Barry

LEDJELY.COM

Matoto : Mamadouba Tos et Morissanda Kouyaté participent à la journée de l’assainissement

LEDJELY.COM

Kindia : le colonel Doumbouya s’invite à l’assainissement de la ville

LEDJELY.COM

Culture : vers la construction d’une école de danse en Guinée

LEDJELY.COM

Circulation routière : le CNRD déclare la guerre aux encombrants physiques

LEDJELY.COM
Chargement....