Ledjely.com
Accueil » KINDIA : les conducteurs de taxi moto se révoltent contre leur syndicat et les traceries policières
A la une Actualités Basse-Guinée Société

KINDIA : les conducteurs de taxi moto se révoltent contre leur syndicat et les traceries policières

Ils sont une centaine de jeunes conducteurs de taxi moto à avoir battu le pavé, ce mardi, pour exiger le remplacement des responsables de leur structure syndicale. Ils dénoncent aussi dans leur déclaration les tracasseries policières et l’indifférence de leurs responsables à gérer leurs petits problèmes quotidiens. La manifestation a lieu dans les environs de 10 heures, ce 23 février 2021, dans la commune urbaine de Kindia.

 « Nous payons chaque matin 1 000 francs guinéens comme taxe, mais les policiers passent tout leur temps à nous demander de l’argent même si on est en règle. Nous voulons nous faire entendre aujourd’hui pour que la situation change », a expliqué Amadou Soumah, un jeune diplômé converti en conducteur de taxi moto.

Abdoulaye Bangoura, un autre manifestant, a souligné que « certains gilets que l’on porte ne sont pas des gilets originaux, ils ne s’occupent que de la collecte de l’argent et non des problèmes des conducteurs de taxi moto. Nous tenons à la dissolution de ce bureau qui ne fait que s’enrichir sur le dos des pauvres conducteurs de moto », a-t-il exigé.

Interpellé sur ces accusations, Lansana Sylla, premier responsable du syndicat local des conducteurs de taxi moto a laissé promis d’œuvrer pour la résolution de ces différents problèmes. « Nous allons mettre une équipe sur pieds pour analyser et apporter des solutions aux problèmes. Je vous invite à l’arrêt de la manifestation » a-t-il lancé à l’adresse des manifestants.

Finalement, pour éviter que la manifestation ne prenne une autre dimension, les forces de l’ordre ont dispersé la foule des manifestants à coup de gaz lacrymogène. Aucun cas de blessé ne nous a été rapporté.

Balla Fakoly, Kindia pour Ledjely.com

Articles Similaires

KAGBELEIN : un présumé voleur de moto lynché à mort par une foule en colère

LEDJELY.COM

Le journaliste Ibrahima Sadio Bah recouvre la liberté après sa condamnation dans une « banalité rare »

LEDJELY.COM

EXCLUSIF : vers la mise en place d’un comité de normalisation à la tête de la Feguifoot

LEDJELY.COM

POLICE ROUTIÈRE : « Aucun policier en civil ne doit arrêter un motard » (commissaire Zakaria Camara)

LEDJELY.COM

JUSTICE : les huissiers et les avocats suspendent leur grève

LEDJELY.COM

DINGUIRAYE : le calme revient à Banora après les violences du week-end dernier

LEDJELY.COM
Chargement....