Ledjely.com

Accueil » La Guinée s’apprête à lancer une nouvelle campagne de vaccination contre la poliomyélite
A la une Actualités Guinée Santé

La Guinée s’apprête à lancer une nouvelle campagne de vaccination contre la poliomyélite

Du 26 février au 1er mars 2021, vingt districts sanitaires des régions de Boké, Conakry, Kindia, Labé et Mamou seront touchés par le premier passage des journées locales de vaccination contre la poliomyélite. Il s’agit plus précisément du poliovirus dérivé de la souche vaccinale type 2, une nouvelle forme de polyomelite notifiée en juillet 2020, qui peut également entraîner la paralysie des membres inférieurs des enfants de moins de 5 ans.

L’annonce a été faite en marge d’une conférence de presse du Programme élargi de vaccination (PEV), en collaboration avec le ministère de la Santé et ses partenaires, à savoir l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Fonds des Nations-Unies pour l’Enfance (UNICEF). Ce, afin d’interrompre la propagation de la maladie qui a déjà fait une quarantaine de victimes. La rencontre s’est déroulée ce mercredi 24 février 2021 à la Maison de la presse de Guinée, sise à Kipé Dadya, dans la commune de Ratoma.

Dans son intervention, Dr Samah Yombouno, coordonnatrice adjointe du PEV, est revenue sur le mode de transmission de la maladie. « Le virus se transmet par l’eau et les aliments contaminés qui se multiplie dans l’intestin et s’attaque à la moelle épinière et provoque une paralysie irréversible », a-t-elle expliqué, ajoutant que la commission régionale de certification pour l’Afrique a déclaré la région Afrique exempte de poliomyélite sauvage le 25 août dernier après 4 ans sans notification. « En dépit de la certification déclarée ci-haut, force est de reconnaître qu’il a été récemment découvert en Guinée et dans certains pays de l’Afrique, tels que le Mali, la Côte d’Ivoire, le Nigeria, le Togo, le Ghana… du poliovirus dérivé d’une souche vaccinale type 2 due à une faible immunisation collective des enfants dans les 15 pays de la région. En République de Guinée, la maladie a été notifiée en juillet 2020 dans 18 districts sanitaires », a poursuivi Dr. Yombouno.

Pour sa part, Dr Bachir Kanté, conseiller chargé de mission du ministère de la Santé a réaffirmé l’engagement de son département à assurer pleinement sa contribution. « La Guinée a eu plusieurs tours de vaccination contre la poliomyélite (de 2015 à 2019), et les tours persistent et continuent. Il faudrait que, au niveau de la sous-région, nous soyons l’un des pays sur lesquels on peut compter pour notre contribution, pour que cette éradiction-là soit réelle et permanente, parce que tant qu’il y aura un pays contaminé, il est clair que les autres seront exposés », a-t-il prévenu.

De son côté, Dr Ebeng Romuald, le représentant de l’OMS à cette rencontre, a réitéré son engagement à accompagner le PEV durant tout le processus de vaccination. « La coordination des partenaires accompagne les pays amis dans le monde afin de mener à bien la vaccination qui est un problème de santé publique, pour atteindre les objectifs optimums dans l’éradication de la poliomyélite » a t-il indiqué.

Cette campagne de vaccination est consécutive à celle d’octobre et décembre 2020 dans les régions de Boké, Labé, Kankan et N’Zérékoré. Un deuxième passage est prévu un mois après celle-ci.

Hawa Bah

Articles Similaires

« Pourquoi ils nous ont violées… », une victime témoigne à visage découvert

LEDJELY.COM

SIGUIRI : un détenu se donne la mort par pendaison

LEDJELY.COM

REOUVERTURE DES CLASSES : le casse-tête des parents d’élèves

LEDJELY.COM

GUINEE : le Président, le fils prodige et la chute inattendue

LEDJELY.COM

CARBURANT : la baisse ne se répercute pas encore sur le transport

LEDJELY.COM

GUINEE : Douze ans après le massacre du stade, encore plus d’incertitude pour la justice suivant le récent coup d’État

LEDJELY.COM
Chargement....