Ledjely.com
Accueil » ME SALIFOU BEAVOGUI : « Tous les opposants [en prison] sont malades »
A la une Actualités Justice Politique

ME SALIFOU BEAVOGUI : « Tous les opposants [en prison] sont malades »

En conférence de presse, ce mercredi 24 février 2021, à la maison de la presse, sise à Kipé dans la commune de Ratoma, Me Salifou Béavogui, l’un des avocats membre du collectif qui assure la défense des opposants détenus à la Maison centrale de Conakry, a évoqué l’état de santé de ses clients. À l’en croire, ces acteurs politiques et de la société civile, incarcérés pour avoir dénoncé et combattu le troisième mandat du président Alpha Condé, sont dans une situation de santé très fragile. Le cas qui a le plus attiré l’attention de notre rédaction est celui d’Ousmane Gaoual Diallo, ancien député et directeur de la communication de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), le parti dirigé par Cellou Dalein Diallo, le principal adversaire de l’actuel locataire du palais Sekhoutoureyah.

« Tous les opposants incarcérés à la prison de Coronthie sont, pratiquement tous, malades. Ces maladies sont liées à leurs conditions de détention. Si vous prenez le cas d’Ousmane Gaoual Diallo, il a des maux d’yeux, des problèmes de nerfs et des douleurs [ont apparu] sur tout le corps. Avant, il avait la possibilité de se mouvoir, de faire le sport, aujourd’hui, tout cela lui est interdit. Il nous a même rapporté qu’il a le sentiment que son côté gauche est inconditionnel et qu’il frôle la paralysie », a alerté Me Salifou Beavogui.

Mais encore pire, selon les dires de l’avocat, l’ancien député uninominal de Gaoual a personnellement pris en charge les frais médicaux de son traitement lors de sa dernière évacuation à l’hôpital de la Caisse nationale de sécurité sociale. « Ousmane Gaoual a même payé une fois sept millions de francs guinéens pour des examens à la Caisse nationale de la sécurité sociale », a-t-il martelé.

Par la même occasion, l’avocat a révélé que le vice-président de l’UFDG Ibrahima Chérif Bah, un autre détenu politique, est également convalescent. Etienne Soropogui, quant à lui, est hospitalisé et que Malick Condé, dit Madic 100 frontières, condamné récemment à 5 ans de prison ferme et au paiement de 100 millions d’amende, est confronté à une opération qui resurgit de temps à autre et que Souleymane Condé et Ismaël Condé sont aussi malades.

Selon Me Salifou Beavogui, seul l’ancien député de Labé, Cellou Baldé, résiste plus ou moins. « Mais pas pour longtemps », a-t-il prédi.

Ibrahima Kindi Barry

Articles Similaires

GRÈVE DES HUISSIERS DE JUSTICE : une nouvelle rencontre prévue ce mercredi avec le ministre Mory Doumbouya

LEDJELY.COM

Dr Mohamed Lamine Diallo explique pourquoi c’est auprès de sa direction qu’il faut s’acquitter de la Zakat

LEDJELY.COM

CONAKRY : un béret rouge accusé de tentative de viol sur une mineure

LEDJELY.COM

LIBERTÉ DE LA PRESSE : la Guinée 109e sur 180 pays évalués

LEDJELY.COM

KINDIA : des jeunes, en colère après la mort d’un conducteur de taximoto, barricadent la route

LEDJELY.COM

Sidya Touré dénonce la banalisation de la violence en Guinée

LEDJELY.COM
Chargement....