Ledjely.com
Accueil » COVID-19 : le vaccin Covax en terre africaine !
A la une Actualités Afrique International Monde Santé

COVID-19 : le vaccin Covax en terre africaine !

Pour le moment, ce n’est que le Ghana qui reçoit ses premières doses. Mais l’évènement à valeur de symbole pour tout le continent africain dont de nombreux pays se demandent encore comment disposer des précieux vaccins anti-Covid. Les 600 000 doses du dispositif Covax réceptionnées ce mercredi à Accra sont un motif d’espoir pour ces pays africains, trop démunis pour se mêler à la féroce course mondiale aux vaccins. Même si beaucoup de ces pays devraient scruter le Ghana de manière à comprendre comment ce pays a-t-il réussi à être le tout premier pays au monde à être servi. Il semble en effet qu’il a dû remplir un certain nombre de critères dont un plan de déploiement jugé solide et des restrictions sanitaires rigoureusement observées. Toutes choses qui devraient inspirer les autres qui souhaiteraient également bénéficier de ces vaccins rendus accessibles par un mécanisme spécialement mis en place par un partenariat entre l’OMS, l’alliance du vaccin (GAVI) et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI).

Nationalisme vaccinal

Les 600 000 doses de vaccins AstraZeneca/Oxford réceptionnées au Ghana ont été acheminées depuis Mumbaï. Elles ont été fabriquées par le Serum Institute of India. Et leur arrivée ne réjouit pas que le Ghana. C’est ainsi que même le Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, a salué cette première livraison avec un soulagement totalement assumé. En effet, si le dispositif Covax est annoncé depuis des mois, il restait cependant menacé par la tendance des pays riches à accumuler les vaccins au-delà même des besoins de certains d’entre eux. Une gourmandise que des dirigeants en particulier du continent n’avaient eu cesse de dénoncer ces derniers mois. On se rappelle à propos de la dénonciation du nationalisme vaccinal des pays riches par le président sud-africain, Cyril Ramaphoasa, en fin janvier, au Forum virtuel de Davos.

Covax, un dispositif bien utile à l’Afrique

On peut imaginer donc que c’est avec beaucoup de joie que de nombreux pays africains accueille la perspective qu’ils puissent eux-mêmes prochainement recevoir leurs premières doses. Car si le continent a été relativement épargné par la première vague, la seconde accompagnée notamment de nouveaux variants, a affecté beaucoup de pays africains. Or, avec le Covid-19, le drame est aussi sanitaire qu’économique. Car les restrictions qu’il nécessite sont de nature à limiter les échanges en isolant les pays des uns et des autres, et à freiner les activités de toutes sortes. Pour des pays africains déjà en proie à de graves problèmes économiques, il est inenvisageable qu’une si sombre perspective puisse demeurer dans la durée. D’où l’importance de faire usage des vaccins pour essayer de sortir de ce brouillard qui n’a que trop duré. Mais là aussi, il s’était jusqu’ici posé un problème lié au fait que la forte demande mondiale rendait les vaccins inaccessibles aux pays à faibles revenus. Et même si la Russie et la Chine, désireux de profiter du contexte pour faire les yeux doux à l’Afrique, offrent des alternatives, le dispositif Covax reste utile à bien de pays sur le continent.

Boubacar Sanso BARRY   

Articles Similaires

FORECARIAH : l’audience sur l’affaire de la dame brutalisée par son beau-frère s’ouvre ce mercredi

LEDJELY.COM

DECES DE DEBY : un dictateur de moins

LEDJELY.COM

GRÈVE DES HUISSIERS DE JUSTICE : une nouvelle rencontre prévue ce mercredi avec le ministre Mory Doumbouya

LEDJELY.COM

Dr Mohamed Lamine Diallo explique pourquoi c’est auprès de sa direction qu’il faut s’acquitter de la Zakat

LEDJELY.COM

CONAKRY : un béret rouge accusé de tentative de viol sur une mineure

LEDJELY.COM

LIBERTÉ DE LA PRESSE : la Guinée 109e sur 180 pays évalués

LEDJELY.COM
Chargement....