Ledjely.com
Accueil » Kankan, fief du président Alpha Condé, confronté à une grave pénurie d’eau !
A la une Actualités Haute-Guinée Hydraulique Société

Kankan, fief du président Alpha Condé, confronté à une grave pénurie d’eau !

Rarement les robinets de la commune urbaine de Kankan ont été aussi secs. Depuis environ un mois, les citoyens – plus particulièrement les femmes – sont obligés de sortir très tôt et faire la file au niveau des forages et puits pour s’approvisionner en eau. Le soir, d’autres restent à la recherche de l’eau jusqu’à minuit. C’est le constat fait par le correspondant du Djely en Haute-Guinée, Michel Yaradouno.

Alors que la Guinée est considérée comme le château d’eau de l’Afrique de l’Ouest, la ville de Nabaya – à l’instar des autres villes du pays – a du mal à se reconnaitre dans ce qualificatif. Cette année, la pénurie d’eau est particulièrement alarmante pour les populations de Kankan. De la Briqueterie en passant par la Gare, Énergie, Kabada 1 et 2 via Farako, le problème d’eau reste le même. Il n’y a pas d’eau dans les robinets. Et le nombre de forages dans la ville reste largement insuffisant.

Rencontrée devant un forage au quartier Sogbè, dans la commune urbaine de Kankan, Aissetou Kaba exprime sa déception. « Nous sommes très déçues. Il faut se lever à 4 heures du matin et faire le tour des forages. Au niveau de ces points d’eau, on se fatigue trop et la situation ne fait que s’empirer. Lors des élections, beaucoup de promesses avaient été tenues. Mais après, nous sommes laissées pour compte », dénonce-t-elle.

Marie Fall, elle, réside au quartier Kabada 1. Elle déplore, pour sa part, l’abandon des citoyens par les autorités de la ville. « Le gouverneur, le préfet et le maire ont l’eau chez eux. C’est la population qui est abandonnée parce que c’est elle qui est pauvre. Depuis que le ministre Mohamed Diané a quitté la ville le mois dernier, nous n’avons plus d’eau dans nos robinets », fustige la mère de famille.

Souleymane Bangoura, résidant dans un quartier de la commune invite le gouvernement à agir pour mettre fin à la crise d’eau à Kankan. « On ne pas comprendre qu’un pays comme le nôtre, avec tous les potentiels, puisse connaître de tels problèmes. Nos femmes se lèvent très tôt le matin pour avoir quelques bidons d’eau. J’en connais des collègues de service qui souffrent énormément actuellement », témoigne ce fonctionnaire.

Âgée d’une quarantaine d’années, Aminata Souaré habite le quartier de la Gare. Pour rien ne peut justifier cette situation. « Envoyez-nous l’eau, nous sommes prêts à payer les factures », assure-t-elle.

Contactés par Ledjely.com, les responsables de la communication de la Société des eaux de Guinée (SEG) dans le Nabaya assurent que la situation est due à un manque de carburant pour alimenter la ville en eau potable. Selon nos sources, le président Alpha Condé serait informé de la situation. En attendant la réaction des autorités pour mettre fin à cette pénurie d’eau, les robinets de ce bastion du Chef de l’Etat guinéen resteront secs.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

SAKOBA KEITA : « Le couvre-feu risque d’être ramené à 21h »

LEDJELY.COM

HAUSSE DU PRIX DU CARBURANT : « Ça accentue la pauvreté », dit un citoyen de Kankan

LEDJELY.COM

AUGMENTATION DU PRIX DU CARBURANT : réactions de quelques citoyens de Conakry

LEDJELY.COM

« Les populations ont longtemps été grugées par les chauffeurs », admet un syndicaliste

LEDJELY.COM

KANKAN : une décision de la municipalité contestée par un groupe de femmes

LEDJELY.COM

Le Comité Multisectoriel de Nutrition est désormais fonctionnel

LEDJELY.COM
Chargement....