Ledjely.com
Accueil » COYAH : un homme se suicide par pendaison, peu après son arrivée de Macenta
A la une Actualités Basse-Guinée Faits-divers Haute-Guinée Société

COYAH : un homme se suicide par pendaison, peu après son arrivée de Macenta

Dougou Guilavogui, âgé de 62 ans, marié à deux femmes et père de 9 enfants, s’est donné la mort par pendaison dans la nuit du jeudi 4 au vendredi 5 mars 2021 au quartier KM54, dans la commune urbaine de Coyah. Selon les informations recueillies par Ledjely.com, l’homme originaire de Koniema, dans la préfecture de Macenta, en Guinée forestière, a quitté sa ville natale récemment pour venir rejoindre son neveu qui vit au quartier KM54.

Quelques heures après son arrivée à Coyah, dans la nuit, il a mis fin à ses jours en se pendant dans les toilettes se trouvant dans la cour. Ce n’est qu’au petit matin que son corps a été  retrouvé par son neveu.

« Avant-hier, il s’est embarqué à Macenta pour venir à Conakry. Je lui ai demandé ce qu’il vient pour faire. Il m’a répondu qu’à l’arrivée, il va me le dire. Une fois à Coyah, ma sœur m’a appelé pour m’informer de son arrivée, mais qu’il a été débarqué à l’hôpital de Coyah. Hier matin (jeudi), j’ai quitté Sanoyah pour Coyah ville, je me suis mise à sa recherche. Finalement, je l’ai trouvé chez une femme à Somayah Mosquée. De Somayah, on s’est dirigé vers KM54 sur deux motos. Mais à ma grande surprise, le motard a déposé mon père chez une autre femme qui n’est pas l’épouse de son neveu. Mais avec les appels, il a été finalement déposé chez son neveu. Et moi je me suis retournée à Sanoyah. Ce matin, on m’a appelé pour m’informer de sa mort par pendaison », a expliqué Pauline Guilavogui, la fille du défunt.

Selon Gaston Kova, le neveu chez qui M. Guilavogui s’est donné la mort, est revenu sur les circonstances dans lesquelles le corps sans vie a été découvert ce vendredi au petit matin. « A son arrivée, je lui ai demandé les nouvelles des parents au village, il ma répondu que tout va bien. Comme nous étions tous fatigués, notre causerie n’a pas été longue et je n’ai pas pu lui demander le réel motif de sa venue à Coyah. A 5 heures, ce matin, l’alarme de mon téléphone m’a réveillé. Quand je sorti de ma chambre, j’ai constaté qu’il n’était pas à son lit. J’ai pensé qu’il est parti à la douche. Quelques minutes après, j’ai réveillé les enfants pour aller faire la prière. Après la prière, j’ai demandé où se trouve mon oncle, mon garçon m’a répondu qu’il était surement à la douche. Je suis allé pour ouvrir les toilettes. C’est là que j’ai vu le corps suspendu. Il était déjà mort. J’ai informé le concessionnaire et nous sommes partis vers 6 heures du matin informer le chef de quartier. Et à son tour, il a fait appelle à la police et aux médecins pour faire l’autopsie », a-t-il raconté.

Dans la famille éplorée, au-delà de la tristesse, c’est l’inquiétude et les questions sur les raisons de ce suicide qui animent les proches de feu Dougou Guilavogui. Après autopsie, il a rejoint sa dernière demeure ce vendredi même.

Balla Yombouno

Articles Similaires

LIBERTÉ DE LA PRESSE : la Guinée 109e sur 180 pays évalués

LEDJELY.COM

KINDIA : des jeunes, en colère après la mort d’un conducteur de taximoto, barricadent la route

LEDJELY.COM

Sidya Touré dénonce la banalisation de la violence en Guinée

LEDJELY.COM

Mort de Mohamed Latige Camara, du Hafia FC

LEDJELY.COM

ALIOU BARRY : « On a inoculé la violence dans les veines des forces de défense et de sécurité »

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : remise de deux ambulances pour l’hôpital régional et le centre de santé amélioré de Gouécké

LEDJELY.COM
Chargement....