Ledjely.com
Accueil » N’ZÉRÉKORÉ : « la communication en contexte de crise sanitaire », au menu d’un atelier de formation pour les journalistes de la Guinée forestière
A la une Actualités Guinée Forestière Médias

N’ZÉRÉKORÉ : « la communication en contexte de crise sanitaire », au menu d’un atelier de formation pour les journalistes de la Guinée forestière

Dans le cadre de la lutte contre le virus Ebola qui a fait sa résurgence récemment dans la sous-préfecture de Gouecké, à N’Zérékoré, un atelier de renforcement des capacités des professionnels des médias de la région administrative de N’Zérékoré et la ville de Kissidougou, s’est ouvert ce samedi 6 mars dans la commune urbaine de N’Zérékoré. Il s’agit d’un atelier de deux jours de renforcement des capacités des professionnels de médias sur la riposte contre le virus Ebola. Il regroupe 40 participants venus des médias audiovisuels publics et privés ainsi que de la presse en ligne basés les préfectures de Beyla, Lola, Gueckedou, Macenta, Yomou, N’Zérékoré et Kissidougou.

C’est la bibliothèque préfectorale de N’Zérékoré qui sert de cadre à la tenue de cette rencontre. Initié par la direction régionale de la Santé de N’Zérékoré, avec un appui technique de l’UNICEF, cet atelier a pour objectif d’outiller la quarantaine de journalistes sur plusieurs thèmes, dont entre autres : la communication en contexte de crise sanitaire (les genres radiophoniques les plus adaptés aux événements de santé publique et à la communication de crise : cas Ebola), communication de crise et urgences de santé publique dans dans un contexte d’accroissement de la place des réseaux sociaux dans la diffusion de l’information (défis et opportunités) et la communication de risques et l’engagement communautaire.

A l’entame de cet atelier, le directeur de la radio rurale de N’Zérékoré, vice-président de la commission communication de la riposte à la pandémie et un des facilitateurs, a dégagé l’objectif de cette rencontre. « Cet atelier vise à  renforcer les capacités des professionnels des médias de la région de N’Zérékoré pour une meilleure couverture de l’épidémie de maladie à virus Ebola en cours dans la région. Il va permettre aux participants d’apprendre comment fournir des informations précises qui aideront le public à prendre des mesures pour se protéger lors de cette épidémie », a expliqué Christophe Millimouno.

Présent à cette rencontre et intervenant pour la circonstance au nom des partenaires, le chef du bureau de l’UNICEF à N’Zérékoré a, dans sa communication, rappelé tout d’abord la présence en Guinée actuellement de plusieurs épidémies, avant de souligner la place qu’occupent les médias dans cette riposte. « Aujourd’hui, la Guinée fait face à d’autres épidémies qui ne sont pas qu’Ebola. Il s’agit de la COVID-19, la fièvre jaune, la rougeole, qui sont en train de faire des victimes. Dans les axes stratégiques et piliers majeurs de cette riposte, existe un pilier fondamental qui est celui de la communication de risques et engagement communautaire. C’est un axe majeur qui permet non seulement de communiquer mais aussi mobiliser et engager les communautés dans la riposte de manière positive. Le choix des journalistes pour suivre cette formation est d’une importance capitale. Car, ils sont des acteurs majeurs dans la lutte contre cette épidémie. A travers eux, les informations les plus sûres, réelles, crédibles, peuvent êtres transmises à nos communautés pour un changement de comportement », a indiqué Dr Claude Ngabu.

En procédant à l’ouverture des travaux de cet atelier, le préfet de N’Zérékoré a commencé son intervention par remercier les partenaires qui volent au secours de la Guinée dans la lutte contre les différentes épidémies. « Depuis  le début de ces maladies qui inquiètent sérieusement notre population et qui préoccupent notre gouvernement, les partenaires – que vous êtes – sont toujours à nos côtés. Je vous remercie d’avoir pensé à organiser cet atelier. Vous avez organisé cet atelier parce que les journalistes sont des gens qui disent plus haut ce que nous nous disons plus bas. Si eux ils sont bien formés et bien outillés, à travers les messages qu’ils vont véhiculer, ils pourront transformer ceux-la qui posent des réticences et qui ne croient toujours pas à l’existence de cette maladie », a fait remarquer Sâa Yola Tolno, exhortant les journalistes bénéficiaires de cet atelier à accorder de l’importance à cette formation.

Niouma Lazare Kamano, N’Zérékoré pour Ledjely.com

Articles Similaires

FORECARIAH : l’audience sur l’affaire de la dame brutalisée par son beau-frère s’ouvre ce mercredi

LEDJELY.COM

DECES DE DEBY : un dictateur de moins

LEDJELY.COM

GRÈVE DES HUISSIERS DE JUSTICE : une nouvelle rencontre prévue ce mercredi avec le ministre Mory Doumbouya

LEDJELY.COM

Dr Mohamed Lamine Diallo explique pourquoi c’est auprès de sa direction qu’il faut s’acquitter de la Zakat

LEDJELY.COM

CONAKRY : un béret rouge accusé de tentative de viol sur une mineure

LEDJELY.COM

LIBERTÉ DE LA PRESSE : la Guinée 109e sur 180 pays évalués

LEDJELY.COM
Chargement....