Ledjely.com
Accueil » GUINÉE ÉQUATORIALE : au moins 15 morts et cinq cents blessés dans quatre explosions
A la une Actualités Afrique Faits-divers

GUINÉE ÉQUATORIALE : au moins 15 morts et cinq cents blessés dans quatre explosions

Le président Teodoro Obiang Nguema a déclaré qu’une « négligence » de l’unité en charge de l’armurerie dans un camp militaire de Bata était à l’origine de la catastrophe.

Quatre puissantes explosions ont fait au moins quinze morts et 500 blessés, dimanche 7 mars en milieu d’après-midi, dans un camp militaire et ses environs à Bata, capitale économique de Guinée équatoriale, selon un premier bilan communiqué par le président Teodoro Obiang Nguema.

Dans un communiqué lu sur la chaîne publique Television de Guinea Ecuatorial (TVGE), le chef d’Etat qui détient, à 78 ans, le record de longévité au monde en tant que président encore vivant, a déclaré que les explosions étaient « un accident dû à la négligence de l’unité en charge de garder les explosifs, la dynamite et les munitions » dans le camp militaire du quartier de Nkoa Ntoma, qui abrite notamment des éléments des forces spéciales et de la gendarmerie.

« Le souffle de l’explosion a endommagé presque tous les bâtiments de Bata », poursuit le communiqué. Le ministère de la santé évaluait, un peu plus tôt dans la journée de dimanche, à « au moins 400 » le nombre de blessés.

Le nombre de blessés dans les explosions de Bata est de plus de 400 personnes. Nos professionnels de la santé continuent de prodiguer des soins sur les lieux de la tragédie et dans les centres de santé.

Le 112 a été activé comme numéro de téléphone d’urgence.

Ministère de la santé et de la protection sociale de la République de GUINéE
éQUATORIALE (@GuineaSalud)

Maisons réduites à l’état de ruines

Bata est la plus grande ville de ce pays d’1,4 millions d’habitants, riche en pétrole et gaz mais dont le régime au pouvoir est régulièrement accusé d’atteintes aux droits humains par ses opposants et des organisations internationales. Plus de 800 000 Equato-guinéens vivent dans la pauvreté. La ville est située sur sa partie continentale du pays quand la capitale, Malabo, se trouve sur l’île de Bioko.

La chaîne publique de ce petit Etat d’Afrique centrale diffuse depuis plusieurs heures nombreuses images de maisons réduites à l’état de ruines dans les environs du camp militaire, de blessés – notamment des enfants – extirpés des décombres par des civils et des pompiers et d’autres couchés à même le sol dans un hôpital et placés sous perfusion.

« Nous entendons les explosions et on voit la fumée mais on ne sait pas ce qui se passe », a témoigné auprès de l’AFP un habitant de Bata, joint par téléphone. Le vice-président en charge de la défense et de la sécurité, Teodoro Nguema Obiang Mangue, surnommé Teodorin, le fils du président présenté comme son dauphin, est apparu sur la TVGE arpentant les décombres entouré d’une poignée de ses habituels gardes du corps israéliens.

Le Monde avec AFP

Articles Similaires

GRÈVE DES HUISSIERS DE JUSTICE : une nouvelle rencontre prévue ce mercredi avec le ministre Mory Doumbouya

LEDJELY.COM

Dr Mohamed Lamine Diallo explique pourquoi c’est auprès de sa direction qu’il faut s’acquitter de la Zakat

LEDJELY.COM

CONAKRY : un béret rouge accusé de tentative de viol sur une mineure

LEDJELY.COM

LIBERTÉ DE LA PRESSE : la Guinée 109e sur 180 pays évalués

LEDJELY.COM

KINDIA : des jeunes, en colère après la mort d’un conducteur de taximoto, barricadent la route

LEDJELY.COM

Sidya Touré dénonce la banalisation de la violence en Guinée

LEDJELY.COM
Chargement....