Ledjely.com
Accueil » N’ZÉRÉKORÉ : les conducteurs de taxi-moto dans la rue, le maire en sapeur-pompier !
A la une Actualités Guinée Forestière Société

N’ZÉRÉKORÉ : les conducteurs de taxi-moto dans la rue, le maire en sapeur-pompier !

Circulation perturbée, les taxis-motos roulant dans tous les sens, c’est l’image que la ville de N’Zérékoré a montrée à ses habitants ce mardi matin. A l’origine, l’interpellation par les agents de la police routière d’un conducteur de taxi moto qui était « en infraction ». Cette interpellation n’a pas tardé à créer un vent de panique dans la ville avec la sortie dans les rues des autres conducteurs de taxi moto.

Pris dans la foulée, le porte-parole des manifestants revient sur les raisons de cette mobilisation. « Ce matin, un de nous a été arrêté par les policiers parce qu’il a pris deux personnes. Il a été conduit à la police, où ils l’ont mis en prison. Quand nous sommes venus, on a demandé si c’est un problème d’argent on va payer pour qu’on le libère et il va continuer son travail, comme on le fait d’habitude. Mais ils ont dit que ce n’est pas un problème d’argent mais notre camarade va rester en prison. Comme ils n’ont pas accepté, on est restés regrouper au commissariat. C’est ainsi qu’ils ont commencé à lancer des gaz lacrymogènes. On s’est dispersés pour aller informer nos amis à travers la ville afin qu’on puisse venir libérer notre collègue. C’est ça le nœud du problème », a expliqué Lancinè Camara.

Et d’ajouter : « Ce n’est pas la première fois. Même dans la circulation, quand ils nous trouvent en train de faire descendre un passager, ils peuvent nous tomber dessus pour nous prendre 30 à 50 000 francs guinéens. Les gros camions peuvent bloquer la route, ils ne s’en prennent jamais à ceux-ci. C’est toujours nous. On en a mare d’eux. Nous voulons désormais que nos problèmes soient réglés par nos syndicats », a-t-il sollicité au maire de la commune urbaine.

Venu rencontrer ces jeunes en colère, prêts à en découdre avec les policiers, le maire a joué aux sapeurs-pompiers. « J’ai libéré votre ami et sa moto, et je suis venu le déposer au grand marché avec sa moto. J’étais avec vos syndicats. Il a commencé rouler à sa moto. Je vous demande de libérer les routes », a dit Moriba Albert Délamou.

Répondant à la sollicitation des taxis motards, le maire Moriba Albert a Délamou, promis de tenir ce 10 mars d’une rencontre avec 3 représentants des taxis motos, les représentants des syndicats, la police routière et la CMIS. « Cette réunion va nous permettre de se dire comment il faut se comporter désormais. Je ne veux pas que vous perturber la ville », a-t-il annoncé.

Niouma Lazare Kamano, N’Zérékoré pour Ledjely.com

Articles Similaires

LIBERTÉ DE LA PRESSE : la Guinée 109e sur 180 pays évalués

LEDJELY.COM

KINDIA : des jeunes, en colère après la mort d’un conducteur de taximoto, barricadent la route

LEDJELY.COM

Sidya Touré dénonce la banalisation de la violence en Guinée

LEDJELY.COM

Mort de Mohamed Latige Camara, du Hafia FC

LEDJELY.COM

ALIOU BARRY : « On a inoculé la violence dans les veines des forces de défense et de sécurité »

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : remise de deux ambulances pour l’hôpital régional et le centre de santé amélioré de Gouécké

LEDJELY.COM
Chargement....