Ledjely.com
Accueil » PERFORMANCE DU CHAMPIONNAT DE FOOTBALL GUINÉEN : des spécialistes proposent des pistes de solution
A la uneActualitésGuinéeSports

PERFORMANCE DU CHAMPIONNAT DE FOOTBALL GUINÉEN : des spécialistes proposent des pistes de solution

Au cours d’une conférence de presse axée sur « les enseignements du CHAN (championnat d’Afrique des nations) 2021 », tenue ce mardi 9 mars 2021 à la Maison de la presse de Guinée, sise à Kipé Dadya dans la commune de Ratoma, des spécialistes du football guinéen sont revenus sur les carences de cette discipline sportive dans le pays. L’un après l’autre, ils ont expliqué des motifs qui, selon eux, ne font pas du championnat guinéen, un championnat professionnel.

Dans ses propos, Thierno Saïdou Diakité, consultant sportif, a fustigé le fait que le championnat guinéen dépend d’une seule équipe. « Ce sont les performances du Horoya athlético club qui ont permis à notre équipe de s’améliorer dans le classement de football. Pour preuve, c’est le Horoya qui est mis en course dans la Ligue des champions, les trois autres représentants ont été éliminés en préliminaire », précisant que même cette équipe ne dispose pas d’un terrain de football, à l’image des autres.

Poursuivant, il a indiqué que le championnat guinéen n’est pas structuré de façon professionnelle. « C’est peut-être un championnat semi-professionnel. C’était prématuré de lancer un championnat professionnel, parce qu’il a des exigences. D’abord la fédération doit avoir un contrat administratif avec la ligue, et ensuite signé un contrat financier », a-t-il expliqué, ajoutant que les autres championnats à l’image de la France sont structurés ainsi, de telle sorte qu’il y ait un championnat et une Coupe nationale, suite à une répartition des attributions  entre la ligue et la fédération.

Sur la même lancée, Thierno Ousmane Ly, un autre spécialiste du football guinéen, préconise la formation des éducateurs afin de permettre à ces entraîneurs d’avoir des méthodes appropriées pour encadrer les enfants dans les structures sportives, et même les quartiers. « Logiquement, il y a autre aspect. Quand on se dit club professionnel, l’on se doit d’avoir toutes les catégories en son sein, c’est-à-dire une école de football et des académies. Il y a déjà une avancée avec l’école de football et les académies. Une école de football n’est pas une école de compétition, mais d’apprentissage. Par contre, une académie est intégrée dans un club professionnel, à partir des enfants qui sont à la fin de leur préformation (15 à 17 ans), qui sont sensés intégrés l’équipe professionnelle qui est l’équipe A du club. Il y a tout ces paramètres qu’il faut impérativement pour que nous puissions nous réunir pour dire que notre football est professionnel. Cependant, il faut encourager les différents acteurs sur le terrain, les autres éducateurs qui sont là, pour faire vraiment un travail énorme par rapport à notre football », a t-il conclu.

A noter que de 2009 à 2021, la Guinée a participé à trois éditions du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) sur les six organisées. En 2016, au Rwanda, la Guinée a terminé quatrième ; en 2018 elle a été éliminée au premier tour au Maroc ; avant de revenir en force en 2021 au Cameroun pour terminer à la troisième place.

Hawa Bah

Articles Similaires

Recrutement au ministère de la Justice : Charles Wright demande des poursuites pour contre certains candidats

LEDJELY.COM

Cameroun : Martinez Zogo, révélateur d’un régime à bout de souffle

LEDJELY.COM

Séismes en Turquie/Syrie : Qu’en est-il des ressortissants guinéens ?

LEDJELY.COM

CRIEF : Paul Moussa Diawara rejette les accusations de détournement

LEDJELY.COM

Le représentant pays de l’UNICEF en tournée à Labé

LEDJELY.COM

Kankan : un bâtiment et son contenu consumés dans le quartier Bordo

LEDJELY.COM
Chargement....