Ledjely.com
Accueil » N’ZÉRÉKORÉ : à peine ouvert, le procès des présumés auteurs des violences électorales de mars 2020 renvoyé !
A la une Actualités Guinée Forestière Justice

N’ZÉRÉKORÉ : à peine ouvert, le procès des présumés auteurs des violences électorales de mars 2020 renvoyé !

Le procès des dossiers criminels dont celui relatif aux violences meurtrières qui avaient émaillées la ville de N’Zérékoré lors du double scrutin législatif et référendaire du 22 mars 2020 a débuté ce jeudi devant le Tribunal de première instance (TPI) de N’Zérékoré. Mais à peine ouvert, le procès sur ces violences meurtrières a été renvoyé pour le jeudi prochain, le 18 mars 2021.

Pour cause : de manquement à la procédure que la défense dit avoir constaté lors du procès. Pour Me Michel Théodore Loua, avocat de la défense, on ne peut pas appliquer la loi sans que la procédure de forme ne soit respectée. « Dans ce procès, on a constaté que les ordonnances de renvoi concernant ces accusés n’ont pas été communiquées. Il faut que cette condition soit respectée et le parquet a accédé à notre requête et renvoyé le procès pour le 18 mars prochain », a-t-il indiqué.

Prenant la parole pour la circonstance, le procureur qui a cédé à la demande des avocats des accusés a tenu à apporter quelques précisions. « Ces audiences criminelles devaient se tenir bien avant aujourd’hui. Mais avec la résurgence d’Ebola mais aussi de la COVID-19, on a jugé utile de prendre toutes les dispositions pour leur tenue. Par rapport à l’affaire du 22 mars 2020,  vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a 11 dossiers. Et ils sont 43 présumés auteurs dont certains avaient bénéficié des libertés provisoires et d’autres sont décédés. A ce stade, faire la photocopie de tous ces dossiers, c’est une application très rare. C’est pour assurer la présence de tout le monde que nous avons reporté ce procès du 22 mars 2020 à la date du 18 mars prochain », a expliqué Sidiki Kanté.

« Pour les autres dossiers, la procédure a été respectée. C’est pourquoi le procès a démarré ce jeudi », a ajouté le procureur du TPI de N’Zérékoré.

Il faut dire qu’après le renvoi du dossier relatif aux violences électorales de mars 2020, l’audience criminelle de N’Zérékoré s’est ouverte par un dossier de viol sur mineure. Et à la barre, le présumé accusé Gabriel  Delamou a reconnu les faits qui lui sont reprochés.

Nous y reviendrons…

Niouma Lazare Kamano, N’Zérékoré pour Ledjely.com

Articles Similaires

LIBERTÉ DE LA PRESSE : la Guinée 109e sur 180 pays évalués

LEDJELY.COM

KINDIA : des jeunes, en colère après la mort d’un conducteur de taximoto, barricadent la route

LEDJELY.COM

Sidya Touré dénonce la banalisation de la violence en Guinée

LEDJELY.COM

Mort de Mohamed Latige Camara, du Hafia FC

LEDJELY.COM

ALIOU BARRY : « On a inoculé la violence dans les veines des forces de défense et de sécurité »

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : remise de deux ambulances pour l’hôpital régional et le centre de santé amélioré de Gouécké

LEDJELY.COM
Chargement....