Ledjely.com
Accueil » 72 HEURES DU LIVRE : Harmattan-Guinée plaide pour la tenue de la 13e édition
A la une Actualités Culture Guinée

72 HEURES DU LIVRE : Harmattan-Guinée plaide pour la tenue de la 13e édition

Il y a quelques jours, le président Alpha Condé a durci les mesures prises contre les propagations du Covid-19 et du virus Ebola en Guinée. Parmi ces mesures, l’interdiction des activités culturelles sur toute l’étendue du territoire national. Or, dans un peu plus d’un mois, la 13e édition des 72 heures du livre devait se tenir, sous le thème : « Covid-19 en Guinée, la place des femmes, de la jeunesse et de la paix dans le pays dont nous rêvons ».

Ce vendredi 12 mars 2021, au cours d’une réunion préparatoire, la maison d’éditions Harmattan-Guinée, organisatrice de l’évènement, prévu les 23, 24 et 25 avril prochain, a demandé au secrétaire général du ministère de la Culture d’être  son porte-parole auprès du gouvernement pour plaider pour que cette édition se tienne à la date prévue, promettant de veiller au strict respect des mesures barrières.

« Nous sommes dans un Etat de droit. Nous respectons l’Etat et la loi. Si le président Alpha Condé interdit toute manifestation sur l’étendue du territoire, même s’il n’autorisait pas 50  personnes, nous allons nous conformer à la décision et faire une édition 100% digital. Donc, je joins ma voix à celle de mon directeur Sansy Kaba Diakité pour demander aux autorités de nous permettre de tenir notre salon du livre, à l’image des autres pays dans le strict respect des gestes barrières », a déclaré Aissatou Barry, la responsable de la communication d’Harmattan-Guinée.

En réponse à ce message qui lui a été chargé, Isto Keira a promis de le transmettre au gouvernement, particulièrement au président Alpha Condé. « Le message aussi donné par Sansy Kaba Diakité, au nom des acteurs du livre, sera transmis au gouvernement du président de la République. Je pense que de façon anticipée  je peux dire que ça peut être possible dans la mesure où le président de la République lui-même est un écrivain », a estimé le secrétaire général du ministère de la Culture.

En raison de la crise sanitaire, il n’y aura pas de pays invité d’honneur, ni de ville invitée d’honneur ; l’accent sera mis sur les sept régions administratives de la Guinée et sur les femmes. « Nous, notre contribution, sera de faire des tables rondes, de sensibilisation, de faire des livres sur ces questions de santé pour informer la population », a conclu Aissatou Barry.

Balla Yombouno

Articles Similaires

LIBERTÉ DE LA PRESSE : la Guinée 109e sur 180 pays évalués

LEDJELY.COM

KINDIA : des jeunes, en colère après la mort d’un conducteur de taximoto, barricadent la route

LEDJELY.COM

Sidya Touré dénonce la banalisation de la violence en Guinée

LEDJELY.COM

Mort de Mohamed Latige Camara, du Hafia FC

LEDJELY.COM

ALIOU BARRY : « On a inoculé la violence dans les veines des forces de défense et de sécurité »

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : remise de deux ambulances pour l’hôpital régional et le centre de santé amélioré de Gouécké

LEDJELY.COM
Chargement....