Ledjely.com
Accueil » SECTEUR PHARMACEUTIQUE : Alpha Condé se saisit à nouveau du cas des sociétés grossistes
A la une Actualités Guinée Santé

SECTEUR PHARMACEUTIQUE : Alpha Condé se saisit à nouveau du cas des sociétés grossistes

Au cours du Conseil des ministres qui s’est tenu le jeudi 11 mars 2021, il a notamment été question de la gestion du secteur pharmaceutique en Guinée, C’est le président Alpha Condé lui-même qui a abordé la question en réitérant en particulier ses instructions relatives à « l’interdiction d’importation des médicaments par des opérateurs qui n’exercent pas la profession de pharmaciens ». De manière spécifique, il a demandé aux responsables en charge du secteur de veiller à ce qu’il y ait un contrôle systématique des dates de péremption des médicaments, une réduction drastique du nombre d’importateurs grossistes répartiteurs et de manière à renforcer le rôle de la Pharmacie Centrale de Guinée dans l’importation de certains produits et notamment dans l’approvisionnement du pays en médicaments génériques. Des annonces qui interviennent à la suite d’une menace de grève brandie par le syndicat des pharmaciens de Guinée. Aussi, notre rédaction a pris contact avec Dr. Manizé Kolié, le secrétaire général dudit syndicat afin d’avoir sa réaction par rapport aux instructions du chef de l’Etat.

Le moins qu’on puisse dire c’est que le secrétaire général du syndicat des pharmaciens accueille avec beaucoup d’espoir les instructions du président Alpha Condé. Il note tout particulièrement avec satisfaction celle en rapport avec la réduction ‘’drastique’’ du nombre d’importateurs grossistes répartiteurs. « À vrai dire, on ne connait même pas le nombre de sociétés grossistes en Guinée. La Guinée est devenue la poubelle des industries pharmaceutiques du monde avec pour conséquence plusieurs maladies, telles que le Diabète, l’hypertension » fait-il remarquer en effet.

En conséquence, les consignes présidentielles sont « salutaires », juge Dr. Manizé Kolé. Seulement, le président Alpha Condé n’a pas indiqué le nombre de sociétés grossistes qu’il faille autoriser. Dr. Kolié, en s’adossant sur les principes de l’OMS, en propose alors. « Selon le standard de l’OMS, pour une population de 3 millions d’habitants, il faut un seul grossiste. Donc, puisque la Guinée a 12 millions d’habitants, il faut 3 à 4 grossistes pour tout le pays ». C’est dire que le choix ne sera pas évident pour les responsables du ministère de la santé, quand on sait qu’on estime à plus d’une centaine, le nombre de sociétés grossistes évoluant aujourd’hui sur le terrain. Mais pour le secrétaire général du syndicat des pharmaciens, la Guinée ne peut pas faire l’économie de cette réduction. « Cela va nous permettre de mieux gérer le secteur du médicament en Guinée. C’est une décision que nous attendons il y a longtemps. Le reste peut facilement se gérer. Il suffit de réduire le nombre de grossistes et le reste peut être fait sans aucun problème », estime-t-il.

A préciser que selon le pharmacien, une rencontre est prévue avec le département de la Santé la semaine prochaine en vue de prendre aussitôt toutes les dispositions en vue de l’application des instructions données par le chef de l’Etat.

Ibrahima Kindi BARRY

Articles Similaires

GRÈVE DES HUISSIERS DE JUSTICE : une nouvelle rencontre prévue ce mercredi avec le ministre Mory Doumbouya

LEDJELY.COM

Dr Mohamed Lamine Diallo explique pourquoi c’est auprès de sa direction qu’il faut s’acquitter de la Zakat

LEDJELY.COM

CONAKRY : un béret rouge accusé de tentative de viol sur une mineure

LEDJELY.COM

LIBERTÉ DE LA PRESSE : la Guinée 109e sur 180 pays évalués

LEDJELY.COM

KINDIA : des jeunes, en colère après la mort d’un conducteur de taximoto, barricadent la route

LEDJELY.COM

Sidya Touré dénonce la banalisation de la violence en Guinée

LEDJELY.COM
Chargement....