Ledjely.com
Accueil » Ouverture de la première session ordinaire de l’année 2021 du Conseil économique, social, environnemental et culturel
A la une Actualités Guinée Société

Ouverture de la première session ordinaire de l’année 2021 du Conseil économique, social, environnemental et culturel

Convoquée par décret du président Alpha Condé, mardi 9 mars, la première session ordinaire de l’année 2021 du Conseil économique, social, environnemental et culturel s’est ouverte ce mardi 16 mars au siège de l’institution, sous la présidence du ministre d’État à la présidence chargé des relations avec les institutions républicaines, Mohamed Lamine Fofana.

Au cours de cette session, l’institution procédera à une auto saisine des sujets qui sont en parfaite harmonie avec les préoccupations des populations et des décideurs politiques, nous-t-on annoncé.

Pour la commission 1, en charge de la promotion des activités rurales et de l’environnement, le thème d’auto saisine porte sur l’état des lieux du secteur agricole en Guinée.

Quant à la commission 2, chargée des infrastructures, de la décentralisation, du développement local et de l’aménagement du territoire, le thème de l’auto saisine concerne la problématique des transports maritimes au regard des enjeux de développement durable en Guinée. « Le choix de ce thème a une signification  particulière, notamment l’impact du transport maritime sur l’économie nationale, et aussi, l’appui aux initiatives présidentielles en matière de promotion et de modernisation des infrastructures portuaires en Guinée », a expliqué Mohamed Lamine Fofana.

La commission 3, en charge de l’emploi et des affaires sociales et culturelles, a pour thème d’auto saisine l’impact social de la déréglementation climatique en Guinée. Sur ce point, Mohamed Lamine Fofana précise qu’il « est évident de nos jours que la déréglementation climatique est devenue un problème universel eu égard à l’ampleur de la mobilisation mondiale  pour y faire face« .

Au niveau de la commission 4, en charge de l’économie conjoncture, de la bonne gouvernance  et de l’intégration régionale, le thème d’auto saisine est relatif au financement de l’économie guinéenne.

En examinant ces thème, Mohamed Lamine Fofana dira à la présidente du Conseil économique, social, environnemental et culturel que « la pertinence du choix des thèmes traités est avérée, car prenant en compte  les préoccupations essentielles du président de la République et de toutes les populations guinéennes dans le domaine du développement économique et social mais aussi environnemental« .

L’occasion a été mise à profit par la présidente du Conseil économique, social, environnemental et culturel, Hadja Rabiatou  Serah Diallo, pour rappeler les activités menées par son institution sur le plan national, africain, et international ; en dépit de la pandémie du Covid-19.

« Sur le plan national, a-t-elle listé, son institution a reçu à son siège d’importantes délégations : la délégation du cabinet du chef de file de l’opposition, l’ONGLET française dénommée ‘Synergie des organisations de la société civile pour la prévention des conflits électoraux’ et leur résolution a rendu visite au CESEC, à l’issue de laquelle les deux parties ont abouti à un cadre de dialogue social et politique (…) Enfin, dans le cadre de la création des liens de bonne collaboration inster-institutionnelle, le CESEC a reçu une importante délégation émanant du cabinet particulier de monsieur le président de l’Assemblée nationale, conduite par Madame Sérégbé Keita, directrice de cabinet de l’Assemblée nationale. Cette rencontre de concertation a permis aux deux institutions d’établir un pont  entre elles en vue d’affirmer les liens d’une coopération fructueuse« .

Sur le plan africain et mondial, Hadja Rabiatou Serah Diallo a rappelé l’adhésion de son institution dans les instances internationales, notamment l’UCESA, l’UCESIF, et l’AICESIS. « Le CESEC  a participé  à travers des rencontres virtuelles, par visio-conférence, aux débats pour la résolution de nombreux défis en Afrique et dans le reste du monde« , a-t-elle assuré, précisant que la  durée de cette session ordinaire est de deux mois.

Balla Yombouno

Articles Similaires

COVID-19 : le test PCR ou la carte de vaccination exigé à la rentrée et à la sortie de toutes les préfectures

LEDJELY.COM

KANKAN : les conséquences de l’augmentation des prix des produits pétroliers déjà ressenties dans le secteur du transport

LEDJELY.COM

RN KOUROUSSA-KANKAN : une citerne se renverse, les citoyens se ruent vers le carburant

LEDJELY.COM

Le Barça annonce le départ de Lionel Messi

LEDJELY.COM

BOKÉ : portée disparue depuis lundi dernier, M’Mahawa Bangoura a été retrouvée morte

LEDJELY.COM

GUINEE : la flambée du Covid-19 met la région forestière sous pression

LEDJELY.COM
Chargement....