Ledjely.com
Accueil » Nouvelles tensions entre la Russie et les Etats-Unis, Moscou rappelle son ambassadeur
A la une Actualités Diplomatie International Politique

Nouvelles tensions entre la Russie et les Etats-Unis, Moscou rappelle son ambassadeur

L’ambassadeur russe aux États-Unis, Anatoli Antonov. DR

La Russie a annoncé mercredi 17 mars le rappel de son ambassadeur aux États-Unis. Les relations entre les deux pays se dégradent depuis l’arrivée au pouvoir du président américain, Joe Biden, et l’application d’une politique de fermeté vis-à-vis de Moscou.

C’est un nouveau coup de froid entre les puissances russe et américaine. La Russie a annoncé mercredi 17 mars avoir rappelé son ambassadeur aux États-Unis pour consultations, après que Joe Biden a parlé du président russe Vladimir Poutine de « tueur » dans une interview.

Selon un communiqué du ministère russe des affaires étrangères, l’ambassadeur Anatoli Antonov a été rappelé à Moscou « afin d’analyser ce qu’il faut faire et où aller en ce qui concerne les relations avec les États-Unis ». La Russie a assuré dans le même temps vouloir éviter la « dégradation irréversible » des relations avec Washington, qui se trouvent « dans un état difficile » depuis des années.

Fermeté de Joe Biden

Plus tôt, le président américain avait qualifié dans une interview accordée à la chaîne ABC son homologue russe de « tueur », en ne précisant pas s’il pensait à l’empoisonnement de l’opposant russe Alexeï Navalny en août, imputé par les États-Unis à la Russie. L’opposant a été incarcéré à son retour en Russie après cinq mois de convalescence en Allemagne, et Washington exige sa libération.

« Poutine est notre président et une attaque contre lui, c’est une attaque contre notre pays », s’est indigné le président de la chambre basse du Parlement russe Viatcheslav Volodine. « Avec ses déclarations, Biden a insulté les citoyens de notre pays », a ajouté ce proche du président.

Joe Biden affiche depuis son arrivée à la Maison-Blanche en janvier une grande fermeté à l’égard du maître du Kremlin, par opposition avec la bienveillance souvent reprochée à son prédécesseur Donald Trump jusque dans son camp républicain.

Restrictions d’exportation

Le parallèle avec l’ex-président est frappant. À un journaliste de la chaîne Fox News qui, en février 2017, lui affirmait que Vladimir Poutine était « un tueur », Donald Trump avait répondu par une pirouette, en invitant de manière surprenante l’Amérique à un examen de conscience. « Beaucoup de tueurs, beaucoup de tueurs. Pensez-vous que notre pays soit si innocent ? », avait-il lancé.

Washington a déjà sanctionné début mars sept hauts responsables russes en réponse à l’empoisonnement d’Alexeï Navalny. Mercredi, toujours en réponse à l’utilisation d’« armes chimiques », le département américain du commerce a annoncé qu’il étendait les restrictions d’exportation de produits sensibles vers la Russie, sans plus de détails.

Ces mesures n’améliorent pas « les chances d’une normalisation des relations », a réagi le vice-ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Riabkov. « Les États-Unis seront pleinement responsables d’une nouvelle dégradation des relations russo-américaines, cela ne doit faire aucun doute », a-t-il estimé.

Ingérences électorales

Le renseignement américain est aussi en train de mener un examen de différents autres faits dont les États-Unis ont déjà ouvertement soupçonné la Russie, dont une récente cyberattaque géante et le versement de primes à des talibans pour qu’ils tuent des soldats américains en Afghanistan.

Dans un tout nouveau rapport, les autorités américaines ont par ailleurs accusé « des acteurs liés au gouvernement russe » de nouvelles ingérences électorales en 2020, après celles de 2016. Vladimir Poutine « en paiera les conséquences », a prévenu Joe Biden à ce sujet.

La Croix avec AFP

Articles Similaires

Les premiers mots de Boubacar Diallo « Grénade » après sa libération

LEDJELY.COM

DEGUERPISSEMENT : le collectif des victimes de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse se fait de nouveau entendre

LEDJELY.COM

Depuis N’Zérékoré, le ministre de la Santé déclare officiellement la fin de l’épidémie d’Ebola

LEDJELY.COM

PLACEMENT D’ENFANTS DOMESTIQUES : un marché illégal mais lucratif pour des entreprises

LEDJELY.COM

Le président Alpha Condé gracie deux prisonniers politiques

LEDJELY.COM

CAMPAGNE DE REBOISEMENT : ministères, institutions, ambassades et entreprises invités à planter des arbres

LEDJELY.COM
Chargement....