Ledjely.com
Accueil » Nouvelles tensions entre la Russie et les Etats-Unis, Moscou rappelle son ambassadeur
A la une Actualités Diplomatie International Politique

Nouvelles tensions entre la Russie et les Etats-Unis, Moscou rappelle son ambassadeur

L’ambassadeur russe aux États-Unis, Anatoli Antonov. DR

La Russie a annoncé mercredi 17 mars le rappel de son ambassadeur aux États-Unis. Les relations entre les deux pays se dégradent depuis l’arrivée au pouvoir du président américain, Joe Biden, et l’application d’une politique de fermeté vis-à-vis de Moscou.

C’est un nouveau coup de froid entre les puissances russe et américaine. La Russie a annoncé mercredi 17 mars avoir rappelé son ambassadeur aux États-Unis pour consultations, après que Joe Biden a parlé du président russe Vladimir Poutine de « tueur » dans une interview.

Selon un communiqué du ministère russe des affaires étrangères, l’ambassadeur Anatoli Antonov a été rappelé à Moscou « afin d’analyser ce qu’il faut faire et où aller en ce qui concerne les relations avec les États-Unis ». La Russie a assuré dans le même temps vouloir éviter la « dégradation irréversible » des relations avec Washington, qui se trouvent « dans un état difficile » depuis des années.

Fermeté de Joe Biden

Plus tôt, le président américain avait qualifié dans une interview accordée à la chaîne ABC son homologue russe de « tueur », en ne précisant pas s’il pensait à l’empoisonnement de l’opposant russe Alexeï Navalny en août, imputé par les États-Unis à la Russie. L’opposant a été incarcéré à son retour en Russie après cinq mois de convalescence en Allemagne, et Washington exige sa libération.

« Poutine est notre président et une attaque contre lui, c’est une attaque contre notre pays », s’est indigné le président de la chambre basse du Parlement russe Viatcheslav Volodine. « Avec ses déclarations, Biden a insulté les citoyens de notre pays », a ajouté ce proche du président.

Joe Biden affiche depuis son arrivée à la Maison-Blanche en janvier une grande fermeté à l’égard du maître du Kremlin, par opposition avec la bienveillance souvent reprochée à son prédécesseur Donald Trump jusque dans son camp républicain.

Restrictions d’exportation

Le parallèle avec l’ex-président est frappant. À un journaliste de la chaîne Fox News qui, en février 2017, lui affirmait que Vladimir Poutine était « un tueur », Donald Trump avait répondu par une pirouette, en invitant de manière surprenante l’Amérique à un examen de conscience. « Beaucoup de tueurs, beaucoup de tueurs. Pensez-vous que notre pays soit si innocent ? », avait-il lancé.

Washington a déjà sanctionné début mars sept hauts responsables russes en réponse à l’empoisonnement d’Alexeï Navalny. Mercredi, toujours en réponse à l’utilisation d’« armes chimiques », le département américain du commerce a annoncé qu’il étendait les restrictions d’exportation de produits sensibles vers la Russie, sans plus de détails.

Ces mesures n’améliorent pas « les chances d’une normalisation des relations », a réagi le vice-ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Riabkov. « Les États-Unis seront pleinement responsables d’une nouvelle dégradation des relations russo-américaines, cela ne doit faire aucun doute », a-t-il estimé.

Ingérences électorales

Le renseignement américain est aussi en train de mener un examen de différents autres faits dont les États-Unis ont déjà ouvertement soupçonné la Russie, dont une récente cyberattaque géante et le versement de primes à des talibans pour qu’ils tuent des soldats américains en Afghanistan.

Dans un tout nouveau rapport, les autorités américaines ont par ailleurs accusé « des acteurs liés au gouvernement russe » de nouvelles ingérences électorales en 2020, après celles de 2016. Vladimir Poutine « en paiera les conséquences », a prévenu Joe Biden à ce sujet.

La Croix avec AFP

Articles Similaires

FORECARIAH : l’audience sur l’affaire de la dame brutalisée par son beau-frère s’ouvre ce mercredi

LEDJELY.COM

DECES DE DEBY : un dictateur de moins

LEDJELY.COM

GRÈVE DES HUISSIERS DE JUSTICE : une nouvelle rencontre prévue ce mercredi avec le ministre Mory Doumbouya

LEDJELY.COM

Dr Mohamed Lamine Diallo explique pourquoi c’est auprès de sa direction qu’il faut s’acquitter de la Zakat

LEDJELY.COM

CONAKRY : un béret rouge accusé de tentative de viol sur une mineure

LEDJELY.COM

LIBERTÉ DE LA PRESSE : la Guinée 109e sur 180 pays évalués

LEDJELY.COM
Chargement....