Ledjely.com

Accueil » N’ZÉRÉKORÉ : les élèves au rendez-vous de la sensibilisation contre le virus Ebola
A la une Actualités Guinée Forestière Santé

N’ZÉRÉKORÉ : les élèves au rendez-vous de la sensibilisation contre le virus Ebola

Tenue, ce mercredi 17 mars 2021, à l’Ecole normale d’instituteurs (ENI) de N’Zérékore, d’une conférence-débat sur la maladie hémorragique à virus Ebola. Il était question pour la direction préfectorale de la Santé (DPS) de N’Zérékoré, à travers ses partenaires, de procéder à la sensibilisation des élèves-maîtres de cette ENI afin que ceux-ci puissent être une croix de transmission des informations liées au virus Ebola auprès des communautés.

Dès l’entame de cette conférence, l’un des conférenciers, a fait un bref rappel sur la résurgence de cette épidémie dans la région. « La Guinée n’est pas à sa première épreuve dans la lutte contre le virus Ebola. En 2014, il y a eu la première épidémie d’Ebola. En 2021, il y a eu une nouvelle résurgence de la même maladie, à Gouecké (…) Donc, le 14 février, le gouvernement a déclaré l’épidémie », a rappelé Christophe Millimouno, le vice-président de la sous commission communication de la coordination préfectorale de riposte contre le virus Ebola à N’Zérékoré.

Poursuivant, le conférencier a souligné qu’Ebola est une maladie très contagieuse qui se transmet à travers la manipulation de la viande des animaux sauvages ou à travers un homme malade à une personne saine. « En 2014, la maladie a fait beaucoup de victimes dans notre pays parce que tout simplement elle était mal connue. Pour le cas présent de 2021, c’est une chance pour la Guinée. Car il y a non seulement le vaccin contre ce virus mais aussi il y a des médicaments dans les centres de traitement. Mais pour vaincre cette maladie il faut qu’il y ait le respect des mesures barrières », a ajouté Christophe Millimouno.

Prenant la parole à son tour, le second conférencier a, quant à lui, commencé par rassurer l’auditoire de l’existence de cette maladie. « Ebola est une réalité. Elle est présente chez nous. Et nous devons tous s’impliquer pour la combattre », a invité Sayon Koivogui. Par ailleurs, il a édifié les participants sur les symptômes de la maladie, son mode de transmission, le mode de traitement, mais aussi le comportement à adopter face à un malade d’Ebola, comment se fait l’enterrement sécurisé…

Pour terminer, il dira en substance que l’objectif de cette rencontre est d’outiller ces jeunes sur la maladie afin qu’ils soient des agents sensibilisateurs dans leurs communautés.

Au sortir de la salle, Gnèmai Haba qui ne croyait pas à l’existence de cette maladie s’est engagée à être une messagère auprès de sa communauté pour briser la chaîne de contamination. « Pendant cette conférence, on nous a montré comment éviter Ebola, c’est quoi ses symptômes et pleins d’enseignements… Avant je ne croyais pas à la maladie, je disais que c’est une manipulation, mais à travers les interventions que j’ai écoutées, j’ai su qu’Ebola existe réellement. A mon retour tout à l’heure à la maison, je vais faire comprendre à ma famille et à mon entourage que le virus d’Ebola existe. Donc, pour l’éviter, on doit respecter les mesures barrières mais aussi signaler tous les décès aux autorités sanitaires avant l’enterrement », promet-elle.

Niouma Lazare Kamano pour Ledjely.com

Articles Similaires

Kankan/ projet Coton : les travailleurs exigent le paiement immédiat de deux mois d’arriérés de salaire

Ledjely.com

CNT : des jeunes de l’Axe dénoncent la liste soumise par le ministère de la jeunesse

Ledjely.com

CONAKRY : un autre présumé violeur mis aux arrêts à Gbèssia

Ledjely.com

TRANSITION EN GUINEE : les Etats-Unis favorables à la tenue « rapide » des élections

LEDJELY.COM

RATOMA : OSH-Guinée sensibilise à la prise en compte des personnes handicapées dans les politiques publiques

LEDJELY.COM

La Guinée  célèbre  la journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA

Ledjely.com
Chargement....