Ledjely.com
Accueil » Après le ramadan, le prix du carburant pourrait passer de 9 000 à 10 500 voire 11 000 francs guinéens (Zakaria Koulibaly)
Actualités Guinée Société

Après le ramadan, le prix du carburant pourrait passer de 9 000 à 10 500 voire 11 000 francs guinéens (Zakaria Koulibaly)

Il y a très peu de doute désormais quant à l’augmentation du prix des produits pétroliers en Guinée. En effet, le ministre des Hydrocarbures, Zakaria Koulibaly, invité dans l’émission Mirador sur les antennes de FIM FM, a indiqué clairement que si le prix du baril de pétrole se maintient à son niveau actuel, le prix du carburant à la pompe sera revu à la hausse, confirmant ainsi une annonce faite récemment par le chef de l’État.

Ce dernier, intervenant lors du récent séminaire gouvernemental, organisé pour les membres du gouvernement en vue de mieux s’imprégner de son nouveau concept ‘Gouverner autrement‘, avait assuré que le carburant est vendu moins cher en Guinée, comparé aux autres pays de la sous-région. Ce qui favoriserait le trafic du pétrole guinéen vers ces pays, en toute illégalité.

Le 5 mars dernier, à l’occasion dudit séminaire, le président Alpha Condé avait déclaré : « J’ai dit la dernière fois que nous allons connaitre des difficultés. Il y a une situation internationale. Aujourd’hui, le pétrole est [vendu à l’équivalent de 13 000 francs] au Sénégal et [à 14 000 francs guinéens] en Côte d’ivoire. J’étais dans l’optique d’augmenter le carburant mais j’ai dit qu’il va y avoir le mois de carême, donc attendons après le mois de carême », avait affirmé Alpha Condé.

Et aux dires du ministre Koulibaly, si le prix chute considérablement à l’international, il n’y a pas de raison que le prix se maintienne. « Mais si le prix ne chute pas et s’il se maintient à son niveau actuel qui est à 65 dollars américains. Naturellement, comme les autres pays voisins, la Guinée procédera à une augmentation de 1 500 voire de 2 000 francs guinéens sur le prix actuel. A 65 dollars le baril, on doit être normalement autour de 10 500 ou 11 000 francs » le litre, a-t-il expliqué.

Avec cette sortie médiatique du ministre des Hydrocarbures, Zakaria Koulibaly, les citoyens semblent désormais être fixés sur sort. Au regard de cette dernière déclaration, le prix des produits pétroliers pourrait donc passer de 9 000 à 10 500 ou même à 11 000 francs guinéens, le litre.

Ibrahima Kindi Barry

Articles Similaires

COUP DE BLUFF : ces précédents qui auraient dû inspirer Kassory Fofana

LEDJELY.COM

EVENTUELLE HAUSSE DU PRIX DU CARBURANT : « Nous n’allons pas accepter cela », prévient M’bany Sidibé

LEDJELY.COM

DUBRÉKA : vers une manifestation des personnes déguerpies

LEDJELY.COM

KANKAN : le corps sans vie d’une fillette retrouvé au bord d’une rivière

LEDJELY.COM

Le célèbre rappeur américain DMX est mort

LEDJELY.COM

TCHAD : arrestation de plusieurs chefs de partis et militants

LEDJELY.COM
Chargement....