Ledjely.com
Accueil » Comment réussir le pari de la parité hommes-femmes ? Les propositions d’Aminata Bérété
Actualités Haute-Guinée Société

Comment réussir le pari de la parité hommes-femmes ? Les propositions d’Aminata Bérété

L’humanité célèbre cette année le 46e anniversaire de la Journée internationale des droits de la femme. Mais en raison de la pandémie du Covid-19, sa célébration officielle a été reportée à une date ultérieure. Pour autant, la crise sanitaire n’a pas totalement occultée cet important évènement.

Dans un entretien accoré au Djely, à travers son correspondant en Haute-Guinée, l’inspectrice régionale de l’Action sociale et de l’Autonomisation des femmes de Kankan souligne qu’il est important que l’effort des femmes soit reconnu et respecté au sein de la société guinéenne.

« On ne peut parler d’égalité et de parité entre hommes et femmes quand les filles n’ont pas les mêmes chances dans les familles. Il faut que les parents acceptent de scolariser, d’encourager et d’accompagner les jeunes filles dans les études. Si nous acceptons cela, les filles feront autant que les hommes. Si un papa encourage, accompagne et entretien sa jeune fille dans les études, celle-ci contribuera au développement de la société, de la nation… », assure Aminata Bérété.

« Mais comment peut-on vouloir que la fille soit meilleure quand il y a certains travaux à la maison qu’elle doit finir avant d’aller à l’école ? », dénonce-t-elle.

S’exprimant sur le phénomène de déscolarisation de la jeune fille qui prend une proportion importante en Haute-Guinée, zone minière par excellence, l’inspectrice régionale de l’Action sociale et de l’Autonomisation des femmes de Kankan encourage les parents à veiller sur l’éducation de leurs enfants. « Si votre fille n’est pas encouragée, suivie, contrôlée et écoutée dans ses projets, elle va faire ce qu’elle veut. Les parents d’élèves doivent savoir si leurs filles entrent en classe ou pas, à plus forte raison les pousser à abandonner l’école », conseille-t-elle en guise de conclusion.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

LIBERTÉ DE LA PRESSE : la Guinée 109e sur 180 pays évalués

LEDJELY.COM

KINDIA : des jeunes, en colère après la mort d’un conducteur de taximoto, barricadent la route

LEDJELY.COM

Sidya Touré dénonce la banalisation de la violence en Guinée

LEDJELY.COM

Mort de Mohamed Latige Camara, du Hafia FC

LEDJELY.COM

ALIOU BARRY : « On a inoculé la violence dans les veines des forces de défense et de sécurité »

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : remise de deux ambulances pour l’hôpital régional et le centre de santé amélioré de Gouécké

LEDJELY.COM
Chargement....