Ledjely.com

Accueil » GUINEE : vers la reprise des manifestations de rue du FNDC ?
A la une Actualités Guinée Politique Société

GUINEE : vers la reprise des manifestations de rue du FNDC ?

Après une période de trêve, le FNDC entend reprendre les manifestations de rue contre le 3e mandat du président Alpha Condé. Cette fois-ci, il protestera aussi contre la cherté de la vie et la destructions des biens des citoyens dans le cadre du déguerpissement lancé par le ministère de la Ville et de l’Aménagement du territoire.

« Ils ont complètement vidé les banques et vous avez vu que nous n’avons pas d’argent dans le pays. Il y a l’inflation galopante, vous avez vu que le trafic de drogue a commencé et ce sont les barons du régime qui sont cités dans ces trafics. Nous élargissons notre lutte au corolaire du troisième mandat qui sont la corruptions, les détournements des biens publics, la gabegie financière, la pauvreté et les destructions des propreté des citoyens guinéens », a annoncé Abdoulaye Oumou Sow, le responsable de la communication du FNDC joint au téléphone par Ledjely.com.

Alors que le président Alpha Condé vient d’annoncer l’augmentation du prix du carburant à la pompe dès après le mois du ramadan, le mouvement anti-troisième mandat n’entend pas laisser cela passer si facilement. Car selon ce responsable du FNDC, une telle décision compliquerait davantage les conditions de vie des populations. « Même si le baril du pétrole était à la hausse, vous avez vu le couvre-feu qui est instauré, les restrictions qu’il y a, l’argent qu’ils ont fait sortir de la banque pour faire les campagnes de propagande pour le troisième mandat, si cela s’avère maintenant ce qu’ils sont incapables de diriger le pays. Alpha Condé qui est aujourd’hui celui qui incarne ce système qui est entrain d’appauvrir les Guinéens est entrain de dire que les prochains mois seront difficiles. Alors qu’il promettait monts et merveilles pendant la campagne pour son troisième mandat. Mais c’est c’est lui aujourd’hui qui promet l’enfer aux Guinéens », dénonce M. Sow.

Et de s’insurger contre les propos du président Alpha Condé qui accuse le Sénégal d’être contre son régime en hébergeant certains de ses opposants : « Il sait que quand les gens sont persécutés dans leur pays, ils peuvent se réfugier au Sénégal. Et Alpha Condé lui-même en est l’exemple palpable quand il était opposant. Et dire aujourd’hui que le Sénégal pourrait servir de base arrière contre son régime, ce n’est pas vrai. Toutes les manifestations du FNDC ont été encadrées ici en Guinée par des jeunes patriotes, des jeunes démocrates, qui ne demandent que le respect de la loi dans leur pays. S’il y a des putschistes ou des usurpateurs dans notre pays, ce sont ceux qui ont violé les lois de la République pour s’octroyer une présidence à vie. Et je pense que le Sénégal saura mieux lui répondre parce que, c’est un pays souverain ».

Pour Abdoulaye Oumou Sow, la souffrance actuelle des Guinéens est la conséquence directe du troisième mandat que s’est octroyé le président Alpha Condé. Enfin, le responsable de la communication du FNDC qui n’exclut pas la reprise très prochaine des manifestations de rue appelle les Guinéens à prendre leur destin en main.

Aliou Diallo

Articles Similaires

MINISTERE DE LA COMMUNICATION : Adèle Camara fixe ses priorités

Ledjely.com

GOUECKE : douze jeunes filles violées par un féticheur et deux de ses complices

Ledjely.com

FEGUIFOOT : Thierno Saidou Diakité, entre satisfaction et regret après la mise en place du CONOR

Ledjely.com

Analyse des premières mesures économiques annoncées par le gouvernement

LEDJELY.COM

Les bases de la future société guinéenne, d’après l’analyste Amadou Sadjo Barry

LEDJELY.COM

Retour des biens culturels spoliés en Afrique (…) quelle partition pour la Guinée ?

Ledjely.com
Chargement....