Ledjely.com
Accueil » KADIATOU DK DIALLO RACONTE : « J’ai donné une paire de gifle à Ousmane Gnelloy »
Actualités Faits-divers

KADIATOU DK DIALLO RACONTE : « J’ai donné une paire de gifle à Ousmane Gnelloy »

Ce lundi 29 mars 2021, un incident s’est produit dans les locaux du Haut commandement de la gendarmerie nationale, impliquant Ousmane Gnelloy, un militant du parti au pouvoir connu pour ses injures grossières envers les adversaires du président Alpha Condé, particulièrement ceux qui militent au sein de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), et l’une des filles du doyen Almamy Boubacar Biro Diallo, ancien président de l’Assemblée nationale. Tout serait parti des injures que le sulfureux militant qui se fait appeler ministre de la défense d’Alpha Condé sur Facebook, aurait proférées à l’endroit de l’ancien président du parlement guinéen. Des propos que n’a pas digérés Kadiatou DK Diallo, la fille de l’intéressé qui s’en est sévèrement pris au militant indélicat dès qu’elle a eu l’occasion de le croiser. Et la rencontre inattendue – suivie d’une bagarre – s’est faite dans les locaux du Haut commandement de la gendarmerie nationale.

La suite des évènements, c’est Kadiatou DK Diallo elle-même qui l’a racontée ce mardi matin dans l’émission Œil de Lynx, sur les antennes de Lynx FM : « Moi je n’étais pas là, j’étais à Abidjan quand tout cela s’est passé (parlant des injures à l’endroit de son père, ndlr). J’ai eu à appeler certaines personnalités sur place pour leur faire part des injures dont mon père a été victime. Certaines d’entre elles m’ont dit : ‘Je n’étais pas au courant. Je suis désolé, Je te rappelle après’. Et il y a eu certaines qui m’ont rappelée, il y a d’autres qui ne m’ont pas rappelée. Je suis arrivée avant-hier (dimanche) d’Abidjan (…) Je suis allée (ce lundi) à la gendarmerie pour faire part au général (Ibrahima) Baldé (des injures envers mon père) et pour savoir les dispositions qu’il a prises. Donc, je rentre dans la salle d’attente et je trouve Gnelloy bien assis avec ses pieds superposés, un talkie-walkie et ses téléphones. Comme je ne le connaissais pas assez, j’ai eu quand même l’amabilité de lui dire bonjour et lui demander si c’est bien lui Gnelloy. Et il me dit : ‘Oui !’ Je lui ai donc dit : ‘C’est vous qui avez insulté mon père, un vieux de 90 ans, sur les réseaux sociaux !’ Il m’a répondu : ‘Oui !’ Après, je lui ai donné une paire de gifle et après on s’est bagarrés (…) Parmi les gendarmes, il y avait une qui s’appellerait Diallo qui est venue me donner un coup sur ma joue gauche en me piétinant. Ils m’ont trainée sur les escaliers (…) On a fait sortir Gnelloy de l’autre côté qui est allé chercher ses loubards et ils sont venus me trouver dans ma voiture parce que j’étais prête à repartir. Ils m’ont menacés de mort… »

Ali Mohamed Nasterlin

Articles Similaires

HAUSSE DU PRIX DU CARBURANT : « Ça accentue la pauvreté », dit un citoyen de Kankan

LEDJELY.COM

AUGMENTATION DU PRIX DU CARBURANT : réactions de quelques citoyens de Conakry

LEDJELY.COM

« Les populations ont longtemps été grugées par les chauffeurs », admet un syndicaliste

LEDJELY.COM

KANKAN : une décision de la municipalité contestée par un groupe de femmes

LEDJELY.COM

Le Comité Multisectoriel de Nutrition est désormais fonctionnel

LEDJELY.COM

CONAKRY-KINDIA : le transport passe à 80 000 GNF

LEDJELY.COM
Chargement....