Ledjely.com
Accueil » DEGUERPISSEMENT : « si on n’indemnise pas, c’est grave pour l’investissement »
A la une Actualités Guinée Politique Société

DEGUERPISSEMENT : « si on n’indemnise pas, c’est grave pour l’investissement »

De l’opération de déguerpissement menée par les autorités à Conakry et dans quelques villes de l’intérieur du pays, l’ancien premier ministre Kabinè Komara se réjouit surtout de l’annonce par le président de la République, en marge du dernier conseil des ministres, que les détenteurs de titres de propriété seront indemnisés. Une promesse que M. Komara invite le gouvernement à honorer. Il y en va en effet de la protection de l’investissement dans le pays, et au-delà de la perception et de l’image du pays. Il l’a dit récemment chez nos confrères de Djoma TV, précisément dans l’émission ‘’On refait le monde’’.

L’ancien PM, invité à se prononcer sur l’ensemble de l’opération de déguerpissement, s’est voulu à la fois subtil et prudent. « J’ai apprécié le fait que le président de la République ait décidé qu’il faut indemniser ceux qui ont des papiers légaux », dit-il juste dans un premier temps. Mais il s’empresse tout de même d’ajouter : « Parce que si on ne le fait pas, c’est grave pour l’investissement dans notre pays ». Comment, lui demande alors un confrère ? « Parce que si vous avez un papier que l’Etat vous a donné pour vous dire de vous installer sur un espace, vous vous endettez pour construire là-dessus. On vient détruire, sans vous indemniser, vous allez mettre les banques en faillite. Et tout ça impacte sur la perception du pays et sur le taux d’intérêt à partir duquel le pays peut emprunter à l’étranger », explique-t-il alors.

Il reste cependant à savoir si au-delà de la promesse du chef de l’Etat, l’engagement d’indemniser les victimes sera honoré. En effet, dans le cadre des contentieux politiques, des engagements similaires avaient été pris en faveur de l’indemnisation des opérateurs économiques victimes des manifestations politiques. Mais à date, la promesse attend toujours d’être concrétisée. Par ailleurs, il est aujourd’hui évident que les caisses de l’Etat sont vides et qu’en pareille circonstance, il n’est pas toujours évident d’honorer des engagements devant se traduire par des sorties d’argent.

Ledjely.com

Articles Similaires

GRÈVE DES HUISSIERS DE JUSTICE : une nouvelle rencontre prévue ce mercredi avec le ministre Mory Doumbouya

LEDJELY.COM

Dr Mohamed Lamine Diallo explique pourquoi c’est auprès de sa direction qu’il faut s’acquitter de la Zakat

LEDJELY.COM

CONAKRY : un béret rouge accusé de tentative de viol sur une mineure

LEDJELY.COM

LIBERTÉ DE LA PRESSE : la Guinée 109e sur 180 pays évalués

LEDJELY.COM

KINDIA : des jeunes, en colère après la mort d’un conducteur de taximoto, barricadent la route

LEDJELY.COM

Sidya Touré dénonce la banalisation de la violence en Guinée

LEDJELY.COM
Chargement....