Ledjely.com
Accueil » KANKAN : le prix du pain revient à 2 000 francs guinéens la baguette
A la uneActualitésHaute-GuinéeSociété

KANKAN : le prix du pain revient à 2 000 francs guinéens la baguette

Les boulangers de Kankan et les autorités locales, le maire notamment, étaient en désaccord autour du prix de la baguette du pain. Et finalement, la menace des autorités aura eu raison sur la volonté des boulangers. Ainsi, la baguette de pain reviendra à 2 000 francs guinéens à partir de ce jeudi 1er avril 2021.

C’est la salle de délibération de la mairie de Kankan qui a servi de cadre à un tête-à-tête entre les autorités de la mairie et les représentants des boulangers de la région. Et après avoir exhibé le protocole d’accord signé entre l’Etat, les responsables nationaux des boulangers et les vendeurs de la farine, les boulangers de la région ont finalement cédé. Ils promettent désormais de vendre la miche de 250g à 2 000 GNF et celle de 500g à 4 000 GNF, dans la commune urbaine et les villages de la préfecture.

C’est le secrétaire général  de la mairie, Almamy Tounkara, qui est revenu sur la conclusion de la rencontre. « Depuis deux jours, le pain est passé de 2 000 à 4 000 francs guinéens ici. C’est pourquoi on a appelé aujourd’hui les responsables des boulangers pour leur faire part de la convention signée le 4 mars dernier entre les responsables des boulangers, Grands moulins et le ministère de l’Industrie. Et cet accord est clair : l’État s’engage à faciliter le transport de la farine de Conakry à l’intérieur et les boulangers vendent la baguette à 2 000 GNF. Ils ont certainement compris », a-t-il estimé.

Et si un boulanger ne respecte pas cette convention, il s’exposera à la rigueur de la loi. « On a été clairs avec les boulangers en tant que responsables locaux. Et si le contraire se produit, on fera recours à la loi et la personne aura l’autorité en face », a ajouté M. Tounkara.

La mine très serrée, Amadou Camara, le président de l’Association des boulangers de la région, a invité ses collaborateurs au respect de la mesure. « Nous avons trouvé un consensus avec les autorités communales. Nous allons travailler jusqu’à la fin du mois de ramadan et après s’il n’y a pas de changement, nous reviendrons voir les autorités communales pour discuter de nouveau », a-t-il expliqué.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

Pour Blaise Goumou, rien ne justifiait la descente de la garde présidentielle au stade

LEDJELY.COM

TPI de Mafanco : ‘’Américain’’ répond de la ruse dont il usait pour attirer les filles dans son lit

LEDJELY.COM

Affaire Nanfo Diaby : El Hadj Mansour Fadiga rectifie le ministre Charles Wright

LEDJELY.COM

Aliou Bah du MoDeL : « Rien ne se fera sans nous »

LEDJELY.COM

Charles Wright : « Nanfo Ismaël est libre de prier en Chinois… »

LEDJELY.COM

Kankan : la question migratoire au cœur d’un atelier organisé par l’OIM

LEDJELY.COM
Chargement....