Ledjely.com

Accueil » La Guinée et le Système des Nations Unies réunis autour de la revue annuelle 2020 et la planification opérationnelle 2021 du PNUAD
Actualités Guinée Publireportage

La Guinée et le Système des Nations Unies réunis autour de la revue annuelle 2020 et la planification opérationnelle 2021 du PNUAD

Dans l’objectif de la mise en œuvre et de l’évaluation du Plan Cadre des Nations-Unies pour l’Aide au Développement (PNUAD) de la période 2018-2022, le ministère de la Coopération internationale et de l’Intégration africaine, et la coordination du Système des Nations-Unies (SNU) en Guinée se sont réunis ce mercredi 31 mars 2021, autour de l’atelier national de la revue annuelle conjointe 2020 et la planification opérationnelle 2021. Présidée par Amadou Thierno Diallo, le nouveau ministre de la Coopération internationale et de l’Intégration africaine, la rencontre qui s’est tenue à Conakry, a également connu la présence, entre autres, de Vincent Martin, coordonnateur résident du Système des Nations-Unies en Guinée.

Plus spécifiquement, les différents participants à cet atelier vont mettre à profil leurs expertises pour examiner et valider le rapport conjoint d’exécution du Plan opérationnel de travail 2020 et notamment valider les plans d’actions et d’interventions pour l’année 2021.

Focalisé sur trois axes stratégiques complémentaires, le plan cadre a pour but : la promotion de la bonne gouvernance au service du développement durable, la transformation économique et la gestion durable du capital naturel, et le développement inclusif du capital humain.

Pour Amadou Thierno Diallo, ministre de la Coopération internationale et de l’Intégration africaine, ce plan s’inscrit également dans les objectifs du développement durable. « (Le PNUAD) est également aligné sur les Objectifs du développement durable et tient compte des principes d’une programmation intégrée considérée comme axes transversaux dans le cadre d’une planification stratégique basée sur les résultats, à savoir, explique le ministre :

  • Ne laisser personne pour compte ;
  • Les Droits de l’Homme, l’égalité entre les sexes et Autonomisation des femmes ;
  • La durabilité et Résilience ;
  • Et la Responsabilisation ».

Outre cet aspect, le nouveau ministre de la Coopération s’est dit satisfait de l’accompagnement du SNU dans la lutte contre la pandémie du Covid-19. « A la suite de l’apparition de la pandémie du Covid-19, nous sommes également satisfaits du Système des Nations-Unies qui a mis en place un plan de réponse socio-économique et multisectoriel qui a eu pour effet direct, la réorientation de certaines activités du plan de travail 2020 et le report d’autres pour 2021 », s’est-il réjoui.

Mettant à profit les actions réalisées par son institution au compte de l’année 2020, notamment dans la promotion de la bonne gouvernance, Vincent Martin, a déclaré : « Au cours de l’année 2020, l’appui du Système des Nations-Unies a contribué au renforcement des capacités techniques des institutions nationales en formulation, suivi et évaluation des politiques, des programmes et des projets au niveau central et décentralisé, et contribué à améliorer la qualité de la mise en œuvre des interventions de développement ».

A travers l’axe de bonne gouvernance, Vincent Martin soutient que le secteur de la sécurité a été renforcé, la participation de la République de Guinée au troisième cycle de l’Examen Périodique Universel (EPU) a été soutenue et une vingtaine de documents nationaux de référence sont élaborés/révisés/validés en faveur des couches vulnérables et intégrant les normes sur les droits de l’homme, l’égalité des sexes, la migration et la protection de l’environnement.

Exposant largement dans le cadre de la réponse à la pandémie du Covid-19 établie par le SNU en faveur de la Guinée, Vincent Martin a rajouté : « Dans le cadre de la réponse à la pandémie du Covid-19, le SNU a formulé un Plan de réponse socioéconomique (SERP) qui est aligné sur le plan national et sur la Stratégie nationale de lutte contre le COVID (SNLC). Sur un budget de plus de $92 millions. Ce plan s’étend au-delà de la réponse sanitaire et place au cœur de ses priorités la protection des emplois, des micros, petites et moyennes entreprises (MPME), des travailleurs et travailleuses du secteur informel, l’appui aux secteurs productifs, et enfin, la promotion d’un travail décent… »

Lancé en 2018, le Plan Cadre des Nations-Unies pour l’Aide au Développement pour la Guinée prendra fin en 2022.

Ibrahima Kindi Barry

Articles Similaires

GOUVERNEMENT : le colonel Doumbouya nomme des secrétaires généraux et des cheffes de cabinet

LEDJELY.COM

EDUCATION : l’ANAQ dévoile les résultats des évaluations 2020-2021

LEDJELY.COM

N’ZEREKORE : coup d’envoi du championnat régional de Taekwondo

Ledjely.com

TRANSITION : comment le Gouvernement peut-il financer les actions programmées ?

LEDJELY.COM

DIECKE : les travailleurs de la SOGUIPAH menacent d’aller en grève

LEDJELY.COM

SUBVENTION DE LA FARINE : le sujet largement débattu en conseil des ministres

Ledjely.com
Chargement....