Ledjely.com
Accueil » MATOTO : une opération de déguerpissement se transforme en vol…
Actualités Insolite Société

MATOTO : une opération de déguerpissement se transforme en vol…

Portes et fenêtres démontées, bagages entreposés ci et là dans la cour… C’est l’état dans lequel s’est retrouvée une concession à Matoto-Kindeka, dans la commune de Matoto, en banlieue de Conakry, à l’aube de ce jeudi 1er avril 2021. Environ une dizaine de personnes occupant les lieux a été mise hors de la concession qu’elle considère être la sienne depuis 1977. L’opération a été menée par des hommes – on évoque sur place des éléments des forces de sécurité – vêtus en noir, venus à bord de deux pick-ups. Selon les victimes, ces hommes ont emporté la somme de 45 millions francs guinéens…

Revenue à elle après avoir fait une crise, M’ma Hawa Sylla, mère de famille, explique les circonstances dans lesquelles cette opération s’est produite. « C’est à 5h45 que mon enfant est venu me dire que les forces de sécurité sont là. Je me suis levée difficilement du lit. Ils nous ont dit de sortir. Je leur ai demandé d’avoir pitié de nous, car je suis malade depuis 6 ans, j’ai mal au cœur, et mon mari est à Kissidougou. Mais ils ne m’ont pas écouté. Ils ont arraché toutes les portes et fait sortir tous nos objets. Ils ont pris tout notre argent. Ma sœur vient de m’envoyer 45 millions pour aller me traiter au Maroc, ils ont tout pris. Je demande au gouvernement de m’aider, je n’ai pas où aller. Je suis là depuis 1977, tous mes enfants sont nés ici », a lancé la mère de famille.

De son côté, Malick Camara, fils aîné de la famille, se préoccupe de la suite de ses études et de celles de ses trois petits-frères. « Je m’apprêtais pour aller à l’Université général Lansana Conté de Sonfonia [où j’étudie] quand ils sont arrivés. Ils ont saccagé tous mes cahiers, mes brochures… Je ne sais même pas où se trouve mon sac », déplore le jeune étudiant en Licence 1 Administration des affaires.

Interrogé sur cette affaire, Kemoko Fadiga, le chef du secteur, n’a pas voulu s’exprimer officiellement sur le sujet. Mais, en off, il nous a confié que le responsable de la famille déguerpie – actuellement en service à Kissidougou – avait reçu une décision de justice lui demandant de libérer les lieux en décembre 2020. Ce que la famille et le voisinage disent ne pas être au courant. Selon un membre de la famille, les hommes qui ont débarqué sur les lieux ce matin ont déclaré agir sur instruction d’un certain ‘Moussa solaire’ qui réclame la propriétaire du domaine.

Hawa Bah

Articles Similaires

JEUX OLYMPIQUES : Fatoumata Yarie Camara à la quête d’une médaille pour la Guinée

LEDJELY.COM

URGENT : le président Alpha Condé durcit les mesures barrières contre le Covid-19

LEDJELY.COM

GUINÉE : les demandeurs de visa soumis à des nouvelles conditions anti-Covid-19

LEDJELY.COM

Depuis la prison, Etienne Soropogui adresse une nouvelle lettre aux Guinéens

LEDJELY.COM

KEROUANÉ : des interrogations après la mort suspecte d’un homme

LEDJELY.COM

BOKÉ : disparition inquiétante d’une élève peu après la fin du CEP

LEDJELY.COM
Chargement....