Ledjely.com
Accueil » KANKAN : des cotisations pour acheter du carburant pour les moteurs de la SEG ?
A la une Actualités Haute-Guinée Hydraulique Insolite Société

KANKAN : des cotisations pour acheter du carburant pour les moteurs de la SEG ?

Alors que les jeunes réunis au sein du Mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute-Guinée ont été dissuadés de manifester, le 29 mars dernier, pour réclamer la construction d’un barrage hydroélectrique devant assurer la fourniture de l’électricité dans la région, une initiative inédite serait en train de se mettre en place. Cette initiative serait une campagne de collecte de fonds pour l’achat de carburant afin d’alimenter les générateurs de la SEG qui doivent produire l’énergie nécessaire au bon fonctionnement de la station de pompage d’eau dans la deuxième ville de la Guinée.

Selon une source proche de la Société des eaux de Guinée (SEG), les sages – ce sont eux qui ont dissuadé les jeunes de descendre dans les rues de la ville lundi dernier – seraient mêmes à l’origine de cette initiative. Et notre source ajoute qu’ils encouragent « les personnes de bonne volonté » à contribuer. Certains nantis de Nabaya auraient déjà mis les main dans les poches pour l’achat de carburant, le but final étant la desserte d’eau potable à Kankan, où les robinets sont secs depuis plusieurs semaines.

Le manque de carburant est en effet l’argument avancé par les responsables locaux de la Société des eaux de Guinée pour justifier cette pénurie d’eau dans la cité. Selon eux, le président Alpha Condé est pourtant saisi de la situation. Mais la crise persiste.

Devant la crise d’eau qui perdure donc, les sages de la ville auraient mêmes cotisé pour acheter du carburant, nous a confié cette source qui a préféré garder l’anonymat. « Les sages de Kankan ont donné de l’argent pour acheter le carburant pour une semaine. C’est pourquoi certains quartiers de la ville reçoivent actuellement de l’eau potable », assure-t-elle.

Qu’en est-il du soutien de l’Etat pour mettre fin à la crise d’eau dans la ville ? « Rien n’a été fait », jure un interlocuteur. Toutefois, l’on constate que l’eau coule de nouveau dans les robinets de quelques quartiers de la commune urbaine de Kankan ces derniers jours. Est-ce la preuve que les sages et des « personnes de bonne volonté » ont bel et bien contribué pour acheter du carburant ? Impossible, au stade actuel, de répondre à cette question avec certitude. Les prochains jours nous édifieront. En fin, c’est ce qu’on espère…

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

LIBERTÉ DE LA PRESSE : la Guinée 109e sur 180 pays évalués

LEDJELY.COM

KINDIA : des jeunes, en colère après la mort d’un conducteur de taximoto, barricadent la route

LEDJELY.COM

Sidya Touré dénonce la banalisation de la violence en Guinée

LEDJELY.COM

Mort de Mohamed Latige Camara, du Hafia FC

LEDJELY.COM

ALIOU BARRY : « On a inoculé la violence dans les veines des forces de défense et de sécurité »

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : remise de deux ambulances pour l’hôpital régional et le centre de santé amélioré de Gouécké

LEDJELY.COM
Chargement....