Ledjely.com
Accueil » MARCHÉ DE COSA-RAILS : ce danger que côtoient les femmes au quotidien…
A la une Actualités Société

MARCHÉ DE COSA-RAILS : ce danger que côtoient les femmes au quotidien…

Alors que les autorités guinéennes ont récemment lancé une vaste opération de déguerpissement pour libérer les emprises publiques, en vue de leur agrandissement et pour la sécurité des citoyens, les femmes du marché de Cosa, précisément à proximité des rails, côtoient le danger au quotidien. Bien que connaissant le danger que le train minéralier de la compagnie RUSAL de Fria pourrait représenter en cas d’accident, elles étalent leurs marchandises non loin – parfois même à l’intérieur – de la voie ferrée.

Il est environ 18h30, l’heure à laquelle le train rempli d’alumine fait son passage pour le port autonome de Conakry. Mais avant qu’il n’arrive au niveau du marché, les agents de sécurité de la compagnie lancent un signal à partir de leur poste. La circulation est bloquée des deux côtés de la route. A quelques dizaines de mètres de là, le marché des femmes. Alertées par la sonnerie de la locomotive, elles accourent des deux sens pour libérer les rails. Le tout dans une panique indescriptible.

Les unes emballent leurs marchandises, alors que les autres les ramassent et les places juste à côté des rails, le temps que le train finisse son passage. Avec une vitesse très réduite et un grand bruit de ferrailles. A quelques centimètres à peine, les marchandises dont des aliments sont entreposées ça et là ; sous le regard banal de la police. Et dès que le train finit de passer, les marchandes reviennent à leurs places : à proximité et à l’intérieur de la voie ferrée.

Interrogées par Ledjely.com, ces femmes ont déclaré être conscientes du danger qu’elles côtoient dans la recherche de leur pain quotidien, mais ont assuré de ne pas avoir le choix. « Nous sommes installées ici malgré nous. C’est parce que nous n’avons pas où aller pour vendre nos marchandises. Le train passe deux fois par jour. Et à chaque passage, nous déplaçons nos marchandises, le temps qu’il passe », a expliqué l’une des vendeuses.

Balla Yombouno

Articles Similaires

JEUX OLYMPIQUES : Fatoumata Yarie Camara à la quête d’une médaille pour la Guinée

LEDJELY.COM

URGENT : le président Alpha Condé durcit les mesures barrières contre le Covid-19

LEDJELY.COM

GUINÉE : les demandeurs de visa soumis à des nouvelles conditions anti-Covid-19

LEDJELY.COM

Depuis la prison, Etienne Soropogui adresse une nouvelle lettre aux Guinéens

LEDJELY.COM

KEROUANÉ : des interrogations après la mort suspecte d’un homme

LEDJELY.COM

BOKÉ : disparition inquiétante d’une élève peu après la fin du CEP

LEDJELY.COM
Chargement....