Ledjely.com
Accueil » Me Salifou Béavogui espère que Cellou Baldé aura une autorisation pour « se recueillir sur la tombe de son père »
A la uneActualitésJusticePolitique

Me Salifou Béavogui espère que Cellou Baldé aura une autorisation pour « se recueillir sur la tombe de son père »

Lundi dernier, le père de Cellou Baldé, ex-député uninominal de Labé, est décédé alors que le haut cadre de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) est en prison depuis plusieurs mois. Détenu à la Maison centrale de Conakry, il n’a pas pu accompagner son défunt papa à sa dernière demeure, des rumeurs annonçaient pourtant qu’il avait bénéficié d’une autorisation exceptionnelle de sortie pour cela.

Ses avocats qui étaient hier à la maison centrale pour lui présenter leurs condoléances d’usage continuent cependant d’espérer qu’il pourrait obtenir l’autorisation de sortir pour aller rencontrer ses proches et traverser ensemble le deuil. « On ne désespère pas. Nous attendons la suite. Hier, le collectif lui a rendu visite pour lui présenter les condoléances, lui personnellement et à ses codétenus ainsi qu’à l’imam de Wanindara (parlant d’Abdoulaye Baldé qui est également en détention, ndlr). Nous sommes toujours dans l’attente et nous pensons que ça pourrait être fait au moins pour qu’il puisse se recueillir sur la tombe de son père et saluer sa famille (…) Je suis optimiste et je pense qu’on pourra l’obtenir », a déclaré Me Salifou Béavogui, membre du collectif des avocats qui défend Cellou Baldé, au cours d’un entretien téléphonique accordé au Djely.

Selon lui, la justice doit avoir aussi un visage humain et permettre à son client – après la première autorisation qui n’a pas été effective – de pouvoir se rendre dans sa famille et présenter ses condoléances aux autres membres de la famille.

Il faut rappeler que Cellou Baldé n’est pas le seul prisonnier politique à avoir perdu un proche sans pouvoir lui faire ses adieux. L’imam de Wanindara, frère du journaliste Nouhou Baldé, en détention aussi, a perdu son père sans avoir pu assister à son enterrement qui a eu lieu dans la préfecture de Télimélé, a souligné Me Béavogui.

Elisabeth Zézé Guilavogui

Articles Similaires

Viol à Hakuna Matata : l’auteur présumé nie les faits mis à sa charge

LEDJELY.COM

Nanfo Diaby : « Le jugement est à Dieu »

LEDJELY.COM

FOULA MADINA : l’élection du bureau des conducteurs de taxis motos vire à la violence

LEDJELY.COM

RD CONGO : la visite papale, un révélateur du besoin de paix

LEDJELY.COM

Pour Blaise Goumou, rien ne justifiait la descente de la garde présidentielle au stade

LEDJELY.COM

TPI de Mafanco : ‘’Américain’’ répond de la ruse dont il usait pour attirer les filles dans son lit

LEDJELY.COM
Chargement....