Ledjely.com
Accueil » DETENUS POLITIQUES : Kassory Fofana confesse la « gêne » du régime Alpha Condé
A la une Actualités Guinée Politique

DETENUS POLITIQUES : Kassory Fofana confesse la « gêne » du régime Alpha Condé

Sur la question précise des détenus politiques, le décalage entre le premier ministre et le président de la République semble total. Si au micro de nos confrères de Jeune Afrique, Alpha Condé avait parfaitement assumé l’emprisonnement d’un certain nombre d’opposants guinéens, allant même jusqu’à déclarer ces derniers coupables d’un certain nombre de chefs d’accusation, Ibrahima Kassory Fofana, lui, est quelque peu mal à l’aise avec cette situation. Ainsi, dans son discours liminaire de présentation de politique générale du Gouvernement, il ne s’est pas étalé sur le sujet. Et quand, dans la phase des questions-réponses, il a été amené à se prononcer sur le sujet, il en a dit le strict minimum. Surtout, il n’a pas caché que la situation était gênante.

« La Justice est en train de faire son travail », s’est sobrement borné à déclarer le premier ministre. Ajoutant presqu’aussitôt : « le temps de la justice est différent de celui de la politique ». Mais au-delà, Kassory Fofana dit comprendre les « cris de cœur ». Et même, admet-il : « Croyez-moi que nous sommes aussi gênés que vous devant cette situation ». Quant au fond du dossier, il lâche : « Je n’en sais rien ».

Il a néanmoins tenu à rassurer qu’il ne se mêle nullement de la procédure contre les opposants. « En tant que Premier ministre, ni le ministre de la Justice, ni un juge, ni un avocat, personne ne dira que le PM Kassory Fofana m’a appelé. Parce que je suis respectueux du principe de séparation des pouvoirs ». Il a également mis en exergue le sens de clémence qui caractérisait le président Alpha Condé. Il en veut pour preuve le fait que, selon lui, le chef de l’Etat ait récemment pris la décision de libérer des mineurs qui avaient été condamnés dans le cadre des procédures découlant des violences électorales. « Récemment, les mineurs ont été condamnés par la justice. Dans son pouvoir discrétionnaire, le président Alpha Condé a pris un décret pour les libérer des pénalités qui pesaient sur eux ».

Balla Yombouno

Articles Similaires

FORECARIAH : l’audience sur l’affaire de la dame brutalisée par son beau-frère s’ouvre ce mercredi

LEDJELY.COM

DECES DE DEBY : un dictateur de moins

LEDJELY.COM

GRÈVE DES HUISSIERS DE JUSTICE : une nouvelle rencontre prévue ce mercredi avec le ministre Mory Doumbouya

LEDJELY.COM

Dr Mohamed Lamine Diallo explique pourquoi c’est auprès de sa direction qu’il faut s’acquitter de la Zakat

LEDJELY.COM

CONAKRY : un béret rouge accusé de tentative de viol sur une mineure

LEDJELY.COM

LIBERTÉ DE LA PRESSE : la Guinée 109e sur 180 pays évalués

LEDJELY.COM
Chargement....