Ledjely.com
Accueil » Retour à Kouroussa, après la violente manifestation de ce mercredi
A la uneActualitésHaute-GuinéeSociété

Retour à Kouroussa, après la violente manifestation de ce mercredi

La société minière Kouroussa Gold Mining a payé hier les frais de la colère des orpailleurs des villages environnants et d’autres citoyens de cette préfecture relevant de la région administrative de Kankan. Selon les informations recueillies sur place, ce sont des milliers de manifestants qui ont envahi ce mercredi les installations de cette société d’exploitation de l’or. Sur le terrain, les dégâts matériels sont importants. Des machines en passant par les camions, les échantillons de granites, le bloc administratif… ont été saccagés par la foule en colère, constate le correspondant du Djely qui est rendu sur les lieux ce jeudi 8 avril 2021.

Pendant plusieurs heures, les populations de la commune urbaine de Kouroussa ont manifesté dans les rues de la ville ce mercredi. Elles dénoncent l’exploitation de l’or et exigent qu’une portion achetée par la société depuis des années leur soit remise pour l’exploitation artisanale de l’or.

Sur les origines de ce problème qui dure depuis des années, le préfet, Souleymane Keita, explique : « Cette situation, je l’ai héritée et depuis 2017, les populations veulent avoir une portion de terre qui, de surcroît, appartient à la société. Les jeunes, les femmes et les vieux s’acharnent pour envahir le permis de la société. Ils ont informé de cela et on a une fois, lors d’une visite du Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana, ce problème fut évoqué par le patriarche (…) J’ai reçu un émissaire de la notabilité me demandant de leur octroyer une partie de ce permis. Je leur ai dit que je ne suis pas capable de faire cela. Quelques temps après, un autre émissaire de la même notabilité est venu me dire de demander à ce que les militaires qui feraient l’exploitation nocturne quittent les lieux et que les populations reprennent le travail sur ces lieux. Avant-hier, un communiqué radio diffusé demandant aux citoyens de commencer d’exploiter est passé. Et quand les militaires sont arrivés, ils ont remis la terre où ils avaient commencé déjà à exploiter. Nous sommes restés à discuter avec les émissaires. Hier, on a appris que la société est attaquée ».

Après s’être attaqué aux installations de la société, un groupe de manifestants s’est dirigé vers la mairie. Là-bas, la porte principale a été touchée. Le maire explique que la portion de terre voulue par la population est une propriété privée. « Il y a des zones réservées à la communauté et aux citoyens, ceux qui veulent peuvent demander. Mais la partie tant convoitée est une propriété achetée depuis des années. Il faut que les gens se rappellent de ce qui s’est passé à Kiniero. Car seule la paix peut développer notre ville », a martelé Mamadi 1 Condé.

Cité dans cette affaire par les autorités locales comme ceux qui soutiendraient les populations, les sages ont déploré les violences, tout en rappelant les raisons de ce débrayage. « C’est moi qui ai envoyé un de mes enfants voir le préfet pour lui demander de mettre une partie du domaine à la population. Il m’a toujours dit que l’endroit appartient à la société. Je sais bien que l’endroit appartient à la société, mais la vérité, c’est que les gens souffrent énormément ici à Kouroussa. Notre souhait, c’est de voir la paix et la stabilité dans notre localité. Ce n’est ni moi encore moins un autre sage qui a pensé à envoyer les jeunes saccager les lieux. Mais les gens souffrent », s’est défendu le 16e patriarche de Kouroussa, Nankouman Keita.

Nos tentatives d’avoir la version des responsables de la société Kouroussa Gold Mining sont restées infructueuses…

Michel Yaradouno, de retour de Kouroussa pour Ledjely.com

Articles Similaires

Insécurité : des présumés voleurs d’engins roulants mis aux arrêts par la CMIS de Yattaya

LEDJELY.COM

Prisons, Dignité et Respect des droits des personnes détenues en droit international et en Guinée

LEDJELY.COM

Gouvernance : Bernard Goumou commence une tournée à l’intérieur du pays par la région de Boké

LEDJELY.COM

Viol à Hakuna Matata : l’auteur présumé nie les faits mis à sa charge

LEDJELY.COM

Nanfo Diaby : « Le jugement est à Dieu »

LEDJELY.COM

FOULA MADINA : l’élection du bureau des conducteurs de taxis motos vire à la violence

LEDJELY.COM
Chargement....