Ledjely.com

Accueil » « Je ne saurais être natif de la Basse Guinée et laisser démolir les biens de cette région », Kassory Fofana
A la une Actualités Guinée Politique

« Je ne saurais être natif de la Basse Guinée et laisser démolir les biens de cette région », Kassory Fofana

Face à la polémique suscitée par ces récents propos au parlement, le premier ministre était ce matin chez nos confrères de Djoma Médias, dans l’émission  »Wonkha Ya Fen ». Revenant sur le fait que, selon lui, personne n’a donné l’ordre de casser les maisons, dans le cadre des opérations de déguerpissement récemment conduites à Conakry et quelques villes environnantes, Kassory Fofana persiste et signe. L’ordre du président de la République concernait, dit-il, les « emprises » et les « bâtiments relevant du contentieux franco-guinéen« . Pour ce qui est du reste, il évoque un flou et une confusion voire une « méprise » de la part de ceux qui ont piloté l’opération de déguerpissement. Mais dans tous les cas, à en croire le chef du gouvernement, des sanctions seront prises au terme des investigations en cours. Objet de toutes les critiques depuis sa sortie du 7 avril, le premier ministre en a profité pour adresser un message particulier aux habitants de la Basse Guinée: « Je ne saurais être natif de la Basse Côte et piloter une opération de démolition des biens de citoyens de cette même région« . 

Retraçant les circonstances dans lesquelles le président de la République l’a interpellé au sujet des démolitions des maisons, Kassory Fofana confie à nos confrères: « C’est le président qui m’a appelé et m’a demandé : « Kassory, as-tu appris qu’ils sont en train de démolir des maisons à Dubréka » ? « J’en ai entendu parler », ai-je répondu. Il a repris : « Je vais démettre le préfet, parce que rien ne l’autorise à agir ainsi ». Echange à la suite duquel le premier ministre dit avoir, à son tour, interpellé le préfet de Dubréka. « Je lui ai rapporté la colère du président. Il m’a dit : « Grand-frère, ce n’est pas moi. Plus tard, il est même venu me déposer les papiers ». De nouveau, le premier ministre revient vers le chef de l’Etat pour lui faire compte-rendu. « Je lui ai dit que le préfet a prétendu que l’ordre de démolir les maisons ne vient pas de lui. J’ai souligné que la situation est quelque peu confuse, car il semble que la décision est venue de Conakry« , déclare le chef du gouvernement.

A en croire Kassory Fofana, lui et le président de la République ont par la suite convoqué le ministre de la Ville et de l’Aménagement du territoire, Ibrahima Kourouma. « Nous lui avons demandé qui a pris la décision de démolir les maisons des gens. Le président a particulièrement rappelé que son ordre ne concernait que les emprises de la route et les bâtiments relevant du contentieux franco-guinéen. « Alors que la commission devant travailler sur ce dernier cas n’a même commencé encore à travailler, comment peut-on expliquer qu’on aille démolir les maisons des citoyens », a demandé le président de la République« , relate le premier ministre. « Voilà comment les choses se sont passées« , conclut le PM. Dans la foulée, il persiste et signe: « C’est vrai, nous ne savons pas qui a donné l’ordre ».

Soucieux de se dédouaner en particulier, le premier ministre déclare même: « Je ne saurais être premier ministre de la Guinée et natif de la Basse Guinée et laisser démolir les biens des citoyens de cette région« .

Ceci étant, il n’exclut pas qu’il y ait une « méprise de la part de ceux qui ont conduit l’opération de déguerpissement« . En tout état de cause, assure-t-il: « le président a mis en place une commission devant faire l’investigation. Tous ceux qui seront identifiés comme étant coupables seront sanctionnés« .

Ledjely.com

Articles Similaires

DECRET : le général Toumani Sangaré remplacé à la douane

LEDJELY.COM

Embaló à Doumbouya : « Je vous conseille de ne pas se mettre la communauté internationale à dos »

Ledjely.com

Plus de “400” camions de Sylla, ‘‘Bill Gate’’ saisis par le CNRD

Ledjely.com

Levée des barrages : des citoyens de Conakry jubilent

Ledjely.com

Evènements de Macenta : un détenu meurt en prison, le collectif des avocats de la défense hausse le ton

Ledjely.com

CONAKRY : le président Embalo est arrivé…

LEDJELY.COM
Chargement....