Ledjely.com
Accueil » SANOYAH-KM36 : ce pont, transformé en dépotoir d’ordures, dégage une fumée irrespirable
Actualités Basse-Guinée Société

SANOYAH-KM36 : ce pont, transformé en dépotoir d’ordures, dégage une fumée irrespirable

Depuis près de trois ans, plusieurs ponts sont transformés en dépotoirs d’ordures sur l’autoroute, précisément entre Kountia-CBA et le district de Sanoyah-KM36, dans la commune rurale de Manéah, préfecture de Coyah. En longueur de journée, des ordures y sont brûlées, dégradant ces ponts et polluant l’atmosphère. Sans oublier les bouchons que cela crée du fait du rétrécissement de la chaussée.

Le cas le plus illustratif concerne le pont situé à quelques mètres du carrefour Kassongna, dans  la sous-préfecture de Manéah. Construit en 2018, celui-ci fait l’objet de critique, en dépit de sa grande utilité pour avoir désenclavé ce district – autrefois – coupé de la ville.

De nos jours, cette infrastructure est transformée en un dépotoir d’ordures au vu et au su des autorités locales et des riverains.

Les ordures qui y ont élu domicile proviennent le plus souvent des marchés environnants, notamment des tomates fraiches, des fruits et d’autres légumes pourris. Ces ordures brûlées en longueur de journée dégagent une odeur nauséabonde, rendant difficile la respiration des riverains et des passants. « La fumée qui se dégage est piquante et irrespirable. Cela rend malade et pourrait même provoquer des accidents de la circulation, surtout la nuit », estime un riverain ayant souhaité garder l’anonymat.

Pour Amadou Camara, habitant du district de Kassongna, les ordures sont jetées et brûlées sur ce pont puisque les caniveaux sont remplis d’ordures, craignant la conséquence de cet incivisme pendant la saison des grandes pluies. « Je crains qu’il y ait des inondations cette année. Parce que tous les caniveaux sont bouchés par les déchets reversés par certains citoyens. Le pont aussi est transformé en dépotoir d’ordures », regrette-t-il.

Dans les marchés du district de Sanoyah-KM36 qui manque de PME de ramassage des ordures, beaucoup de citoyens, surtout les femmes vendeuses, préfèrent jeter les déchets produits soit dans les caniveaux ou  sur les ponts. Une situation qui inquiète certains habitants de cette localité située aux portes de la ville de Conakry. Mais pour l’heure, cela ne semble pas inquiéter tellement les autorités locales.

Balla Yombouno

Articles Similaires

FISCALITÉ DU SECTEUR INFORMEL : Kiridi Bangoura inaugure le Centre de gestion agréé de Dixinn

LEDJELY.COM

CONAKRY : des inondations dans plusieurs quartiers suite à des pluies diluviennes

LEDJELY.COM

NONGO : un bar très connu sommé d’arrêter toute activité

LEDJELY.COM

Foniké Menguè retourne en prison, après son évacuation sanitaire à Ignace Deen

LEDJELY.COM

CLIMAT : l’ambassadeur de la Grande-Bretagne en Guinée échange avec des journalistes sur la COP26

LEDJELY.COM

GUINÉE : nouvelle évacuation sanitaire de Foniké Menguè

LEDJELY.COM
Chargement....