Ledjely.com
Accueil » CIRCULATION DES GROS PORTEURS PENDANT LES HEURES DE POINTE : quand certains conducteurs font la sourde oreille
Actualités Société Transport

CIRCULATION DES GROS PORTEURS PENDANT LES HEURES DE POINTE : quand certains conducteurs font la sourde oreille

Dans un communiqué conjoint du ministère des Transports et de la Sécurité en date du 13 avril 2021, la circulation des gros porteurs a été interdite dans la ville de Conakry pendant les heures de pointe, précisément entre 5h et 8h30 les matins et entre 14h et 18h30 les soirs. Mais des constats faits par un reporter du Djely, il se révèle que cette décision n’est pour le moment pas respectée.

Nous sommes sur l’autoroute Fidel Castro, l’un des deux principaux axes routiers qui relient le centre-ville de Kaloum à la grande banlieue de Conakry. En ce début de soirée du premier vendredi du mois de Ramadan, la circulation est dense sur les deux voies de la route. Il est un peu plus de 16h30 sur le tronçon Bonfi-Dabondi, dans la commune de Matoto.

Dans les interminables files d’usagers cherchant à rejoindre leurs domiciles avant l’heure de la rupture du jeûne, plusieurs gros porteurs se déplacent au pas de caméléon. Pourtant, ils n’étaient pas censés être sur la route à cette heure-là.

Plus loin, nous voici à Enta. Il est presque 18 heures. Le soleil se prépare à se coucher. Entre automobilistes, motards et piétons cherchant à traverser, un gros camion transportant une machine bulldozer cherche à se frayer un passage sous les  yeux banalisant des agents de la police routière.

Pourtant, la direction centrale de la police routière est invitée à prendre toutes les dispositions nécessaires pour faire respecter l’interdiction de circuler pendant les heures de pointe, imposée par les deux départements ministériels.

Cependant, d’autres gros porteurs sont stationnés non loin de la route, entrain d’attendre l’heure autorisée pour circuler. Il est parti de ce constat que certains, bien qu’ils soient informés du communiqué, refusent de respecter la décision, faisant donc plutôt la sourde oreille.

Balla Yombouno

Articles Similaires

« En Guinée, les signes précurseurs d’une grave crise sociale perceptibles » 

LEDJELY.COM

DESCENTE DE GENDARMES AU DOMICILE D’ANTONIO SOUARÉ : le ministère de la Défense donne sa version des faits

LEDJELY.COM

DÉTENUS POLITIQUES : « le gouvernement a voulu faire uniquement de la communication pour la communication » (collectif des avocats)

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : “environ 3 milliards de francs guinéens” pour reconstruire l’église protestante évangélique de Dorota

LEDJELY.COM

LIBERTÉ DE LA PRESSE : le rang de la Guinée pourrait être pire en 2022 dans le classement annuel de Reporters sans frontières

LEDJELY.COM

EXAMENS SCOLAIRES : les initiateurs du projet “224ObjectifBac“ se préparent à déployer leurs équipes

LEDJELY.COM
Chargement....