Ledjely.com

Accueil » Cellou Dalein révèle comment Alpha Condé a mis en place « le budget du chef de file de l’opposition »
Actualités Guinée Politique

Cellou Dalein révèle comment Alpha Condé a mis en place « le budget du chef de file de l’opposition »

Elle alimente les débats depuis la sortie de Mamadou Sylla, samedi 10 avril dernier, à travers cours une conférence de presse qu’il a organisée au siège de son parti à Dixinn. Elle, c’est l’affaire relative au budget du chef de file de l’opposition. On le sait : un an après la mise en place de l’Assemblée nationale, issue du double scrutin (législatif et référendaire) controversé du 22 mars 2020, le président de l’Union démocratique de Guinée (UDG), à la tête du plus important groupe parlementaire après le RPG/Arc-en-ciel (4 députés sur les 114 que compte le parlement), n’a pas reçu un franc de son budget. Une situation devant laquelle l’homme d’affaires converti en politicien commence à perdre patience.

Devant l’insistance de Mamadou Sylla à entrer en possession de son dû, les commentaires ne manquent pas. Et jeudi dernier, Cellou Dalein Diallo n’a pas manqué de s’exprimer sur ce sujet brûlant de l’actualité. C’était lors de son passage dans l’émission On refait le monde, diffusée sur les antennes de Djoma Média. Prenant exemple sur ce qu’il a vécu lors de la précédente législature, Cellou Dalein Diallo était le chef de file de l’opposition, il a expliqué que sa position était à l’opposé de Mamadou Sylla.

Rappelant avoir également été privé de son budget, le principal adversaire du président Condé a souligné qu’il n’en a jamais fait un problème. « Je n’en ai pas fait un problème, parce que je ne suis pas un homme d’argent. Je me battais pour des valeurs. Une fois, je suis allé chez Alpha [Condé], qui m’a dit : ‘Ah, je vais libérer ton budget’. Je lui ai répondu : ‘Attention ! Il ne faut pas en parler ici, [car] je ne veux pas que mes militants pensent que je viens ici pour mon confort personnel, pour l’intendance. Je suis là pour que ceux qui ont été tués obtiennent justice et que le processus électoral soit transparent. Je ne suis vraiment pas là pour me faire de l’argent. Et si tu veux parler de ça [de cet argent], ça me pose des problèmes. Donc, n’en parlons pas’ », a révélé l’ancien Premier ministre.

Le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) assure que c’est le président Alpha Condé « qui a décidé d’introduire une loi créant le statut de chef de file » avec ses avantages, notamment un budget de fonctionnement qui s’élève à plusieurs milliards de francs guinéens par an. « Le processus est allé jusqu’au bout. On a décidé des avantages [et] l’Assemblée [nationale] avait pris des résolutions. Cependant, [Alpha Condé] a dit que je continue d’exercer mon opposition, donc je n’ai pas droit à l’argent public. Mais je n’en ai pas fait un problème », a insisté celui qui avait répondu sèchement à Mamadou Sylla, en mai 2020, que « son ambition n’était plus d’être chef de file de l’opposition, mais plutôt d’être président de la République ».

Hawa Bah

Articles Similaires

GUINEE : vers la 1ère édition du salon des productions  locales 

Ledjely.com

Mandiana/ Koundjan:   les travaux de construction du centre de santé à  l’arrêt 

Ledjely.com

CAMP BOIRO : l’AVCB commémore des victimes de la révolution

Ledjely.com

CONAKRY : A la rencontre de M’mah Sylla, fumeuse de poisson

Ledjely.com

KANKAN : quatre blessés dans une école suite à l’effondrement d’un mur

Ledjely.com

Baisse du prix du carburant : quel impact sur les prix des denrées à Kankan?

Ledjely.com
Chargement....