Ledjely.com
Accueil » KOUROUSSA : l’heure est au bilan, au lendemain d’une journée de violences meurtrières
A la une Actualités Faits-divers Haute-Guinée Société

KOUROUSSA : l’heure est au bilan, au lendemain d’une journée de violences meurtrières

Après la répression sanglante des manifestations de ce samedi 17 avril 2021, l’heure est au bilan dans la ville de Kouroussa, à environ 560 kilomètres à l’est de Conakry. Côté humain, on dénombre au moins deux morts et une dizaine de blessés, la plupart d’entre eux sont pris en charge par l’hôpital préfectoral de Kouroussa. Pour ce qui est des dégâts matériels enregistrés au cours des affrontements entre populations et forces de défense et de sécurité, ils sont aussi importants.

A l’origine de ces violentes manifestations, l’interdiction par les autorités locales de l’orpaillage sur certains domaines riches en or, alors que cette activité artisanale fait vivre des milliers de personnes dans cette zone. Et la résidence du préfet tout comme le domicile privé du maire de la commune urbaine de Kouroussa ont été attaqués par les manifestants. Au lendemain des violents affrontements, ces deux lieux attirent la curiosité des citoyens qui veulent comprendre la teneur des dégâts.

A la résidence du préfet, tout a été presque saccagé par les manifestants en colère. On se croirait même être ailleurs qu’à l’intérieur du bâtiment où la première autorité de la préfecture et sa famille habitent : la quantité de pierres à l’intérieur de la cour, les chaises cassées, les véhicules endommagés, les tracteurs agricoles caillassés, les sacs de riz volés, le salon en total désordre avec des verres brisés partout, les chambres à coucher en sens dessus dessous, des biens emportés dont des habits du préfet témoigne de l’ampleur de la grogne populaire qui pourrait être l’expression d’un sentiment de malaise général des habitants de Kouroussa.

Scène quasi identique au domicile privé de Mamadi 1 Condé, le maire de la commune urbaine de Kouroussa. Là, ça ressemble à un champ de bataille. A distance, on aperçoit sur les tôles des dizaines de cailloux lancés un peu partout sur le toit, endommageant certaines feuilles de tôles. Au sol, on voit les impacts des cailloux sur son véhicule. A l’intérieur du bâtiment, les manifestants ont aussi réussi à s’introduire. Ils ont endommagé des matelas et d’autres biens appartenant à la famille de l’élu local.

Une délégation d’Alpha Condé dépêchée sur place 

Pour le moment, le pouvoir de Conakry n’a fait aucune communication officielle sur ces incidents. Mais aux dernières nouvelles, une forte délégation des autorités régionales, conduite par le gouverneur de Kankan, a tenu une réunion d’urgence avec la notabilité de la ville dans la soirée d’hier, aux environs de 21 heure. Une réunion au cours de laquelle le président Alpha Condé aurait appelé le sotikemo pour comprendre les raisons de ces manifestations fréquentes dans sa ville natale.

Une source proche du dossier confie au Djely que le président de la République pourrait, d’ailleurs, se rendre à Kouroussa dès son retour en Guinée, après son voyage à Brazzaville où il a pris part vendredi à la cérémonie d’investiture de son ami Denis Sassou-Nguesso, le président du Congo, pour un quatrième mandat consécutif à la tête de pays d’Afrique Centrale.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

KANKAN : une décision de la municipalité contestée par un groupe de femmes

LEDJELY.COM

Le Comité Multisectoriel de Nutrition est désormais fonctionnel

LEDJELY.COM

CONAKRY-KINDIA : le transport passe à 80 000 GNF

LEDJELY.COM

GUINÉE : le gouvernement procède au réajustement du prix du carburant

LEDJELY.COM

JEUX OLYMPIQUES : Fatoumata Yarie Camara à la quête d’une médaille pour la Guinée

LEDJELY.COM

URGENT : le président Alpha Condé durcit les mesures barrières contre le Covid-19

LEDJELY.COM
Chargement....