Ledjely.com
Accueil » RAMADAN. AFFLUENCE DANS LES MOSQUÉES : un imam y voit une occasion de se rapprocher de l’islam
Actualités Religion

RAMADAN. AFFLUENCE DANS LES MOSQUÉES : un imam y voit une occasion de se rapprocher de l’islam

Comme à chaque mois de Ramadan, les lieux de prières connaissent actuellement un grand engouement durant les heures de prières. Ils sont nombreux en effet à s’acquitter de leur prière, deuxième pilier de l’islam, dans les mosquées durant ce mois de jeûne. Suite à ce constat, une reporter du Djely a interrogé ce jeudi 22 avril 2021, des personnes ressources pour en connaître les causes et les conséquences. Et le moins que l’on puisse dire c’est que cette ‘reconversion’ est jugée salutaire, mais devrait en outre se répercuter – même après ce mois de pénitence – dans le comportement des fidèles afin que leur jeûne soit accepté.

Nous sommes dans un espace de prière situé dans un centre commercial de la capitale guinéenne. Ici, avant le Ramadan, les gens se comptaient sur le bout des doigts pendant les heures de prières quotidiennes. Pourtant, cet espace public est composé d’une trentaine de boutiques et magasins, nous a confié Ibrahim, le vigile des lieux. Ce que confirme l’une des locataires du centre. « Il faut reconnaître que le changement est radical, surtout chez les femmes. Rarement, on pouvait croiser plus de 3 filles ici pendant les prières », souligne Diaraye qui constate que certains de ses collègues de service qui ne priaient pas, à l’exception de la grande prière des vendredis, sont devenus des habitués de l’espace.

Interrogé sur le sujet, Oustaz Thierno Sadou Bah, imam, indique que cette reconversion n’est que l’exemple de la grandeur du mois de Ramadan, mais y voit aussi l’occasion pour bon nombre de ces fidèles de se rapprocher de leur religion. « Plus une personne se rapproche des principes de l’islam, plus elle se rapproche de Dieu. Le jeûne vient du cœur, et le cœur représente le moteur de tout le corps. Plus on jeûne, plus la croyance augmente. Certains peuvent voir une autre personne prier ou faire de bonnes actions, et le faire par hypocrisie, mais on ne jeûne que par volonté. C’est pourquoi je dis que c’est un travail de cœur. C’est ce qui amène les 5 sens (la bouche, le nez, les yeux, les mains et les pieds) à se conformer aux règles du jeûne », explique-t-il.

Sans le respect des règles, l’objectif du jeûne ne sera pas atteint. « Cela signifie que ce qui est recherché dans le jeûne n’est pas atteint, même si celui qui l’observe en récolte des bénédictions », ajoute l’imam de la mosquée Saïd Abdoul Aziz qui voit le mois de ramadan comme une formation qui doit se répercuter positivement sur le comportement du croyant à terme.

Hawa Bah

Articles Similaires

Les bourses scolaires de l’UNICEF boostent l’apprentissage des enfants vulnérables à Donghel Sigon

LEDJELY.COM

CONGRÈS ÉLECTIF DE LA FEGUIFOOT : AKB ne se sent pas concerné par le compromis pour une candidature unique de KPC

LEDJELY.COM

« En Guinée, les signes précurseurs d’une grave crise sociale perceptibles » 

LEDJELY.COM

DESCENTE DE GENDARMES AU DOMICILE D’ANTONIO SOUARÉ : le ministère de la Défense donne sa version des faits

LEDJELY.COM

DÉTENUS POLITIQUES : « le gouvernement a voulu faire uniquement de la communication pour la communication » (collectif des avocats)

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : “environ 3 milliards de francs guinéens” pour reconstruire l’église protestante évangélique de Dorota

LEDJELY.COM
Chargement....