Ledjely.com
Accueil » CONAKRY : les personnes handicapées manifestent devant le Gouvernorat
A la une Actualités Guinée Société

CONAKRY : les personnes handicapées manifestent devant le Gouvernorat

Les personnes handicapées déguerpies dans la matinée d’hier lundi des environs du pont « 8 novembre » ont battu le pavé ce mardi, 28 avril 2021, devant le gouvernorat de la ville de Conakry. Estimant avoir été chassés du lieu qui leur servait d’abri, elles exigent du gouvernement qu’il leur trouve un autre abri. D’autant qu’elles disent avoir été préalablement délogées de la cité Solidarité.

Au-delà de la destruction et de l’incendie de leurs tentes de fortune, les protestataires disent avoir été victimes de brutalité nocturne. « A 0 heure, ces mêmes agents sont venus avec des voitures frigorifiques destinées au transport du poisson. Ils ont arrêté nos amis qu’ils ont conduits à Sanoyah-km36 et d’autres vers Kagbelen ». Certes, beaucoup de ces derniers ont été libérés entre temps, mais Cellou Tounkara, le porte-parole des handicapés, proteste contre le fait qu’ils aient été littéralement « jetés dans la rue ».

Sur les raisons de la présence du groupe des manifestants devant le gouvernorat, Cellou explique : « Nous sommes venus rencontrer le gouverneur Mathurin Bangoura pour nous aider à trouver un endroit où vivre. S’ils ne peuvent pas trouver de place pour nous à la cité de solidarité, qu’ils nous aident à trouver 4 parcelles sur un domaine de l’Etat où on pourra rester ». Car, tient-il à rappeler : « Personne n’a souhaité être mendiant, c’est dieu qui l’a voulu ».

Et quand un reporter leur remande s’ils n’avaient pas déjà eu droit à une indemnisation pour quitter les abords de la mosquée Fayçal et du pont 8 novembre, le porte-parole répond : « Nous n’avons pas refuser d’aller à la cité de solidarité. Une fois à la présidence, Pr Alpha Condé nous a dit au lieu de vous donner du poisson, je vais vous apprendre à pêcher ; mais seulement quelque uns ont reçu de l’argent, la majorité n’a pas perçu ». En conséquence, l’arrestation des personnes handicapées n’est pas la solution. « Au lieu de venir nous arrêter et nous jeter dans la rue, qu’ils nous montrent un endroit où rester ». 

Au moment où nous quittions les lieux, le groupe n’avait toujours pas été reçus par le gouverneur Mathurin Bangoura qui selon ces gardes du corps était en réunion.

Balla Yombouno

Articles Similaires

L’Union africaine à l’épreuve de la transition tchadienne

LEDJELY.COM

CONGRÈS ÉLECTIF DE LA FEGUIFOOT : AKB ne se sent pas concerné par le compromis pour une candidature unique de KPC

LEDJELY.COM

« En Guinée, les signes précurseurs d’une grave crise sociale perceptibles » 

LEDJELY.COM

DESCENTE DE GENDARMES AU DOMICILE D’ANTONIO SOUARÉ : le ministère de la Défense donne sa version des faits

LEDJELY.COM

DÉTENUS POLITIQUES : « le gouvernement a voulu faire uniquement de la communication pour la communication » (collectif des avocats)

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : “environ 3 milliards de francs guinéens” pour reconstruire l’église protestante évangélique de Dorota

LEDJELY.COM
Chargement....