Ledjely.com
Accueil » EBOLA : l’UNICEF appuie une formation sur la continuité des services pour 36 agents de santé
Actualités Guinée Publireportage Santé

EBOLA : l’UNICEF appuie une formation sur la continuité des services pour 36 agents de santé

Ces agents de concert avec les mobilisateurs sociaux et la communauté, vont contribuer à briser la réticence afin de relever le niveau de fréquentation des structures de santé. 

Depuis la résurgence de la maladie à virus Ebola, les structures de santé de la région de N’Zérékoré enregistrent un faible taux de fréquentation de la population par peur d’être contaminée par le virus Ebola. Cette situation affecte l’utilisation des services de santé par la population avec son corollaire d’aggravation de l’état de santé des populations de la région forestière d’une part et la baisse des indicateurs de performance sanitaire de la région de l’autre.

@Aboubacar Sidiki DIALLO
Les agents de santé en formation sur la continuité des services en cette période d’épidémie d’Ebola

Pour pallier cette insuffisance, une session d’orientation a été organisée à l’intention de 36 agents de santé de la commune urbaine de N’Zérékoré et de la commune rurale de Gouécké, avec l’appui technique et financier de l’UNICEF en collaboration avec l’OMS et la Direction Régionale de Santé de N’Zérékoré.

@Aboubacar Sidiki DIALLO
Formation des mobilisateurs sociaux sur la continuité des services en cette période d’épidémie d’Ebola

Cette formation a été organisée en deux temps : le 11 mars 2021 dans la salle des réunions du SNAPE pour 20 agents de santé de la commune urbaine de N’zerekore et le 13 mars 2021 pour 16 autres agents de santé de Gouécké.
Dans son intervention au cours des deux ateliers tenus les 11 et 13 mars respectivement dans la commune urbaine et à Gouécké, Mme Lila Lucie Condé, Médecin en charge des maladies infectieuses à la Direction Préfectorale de la Santé de N’Zérékoré, a rappelé aux participants, l’importance d’assurer la continuité des soins. Ce qui requiert le respect des normes de prévention et de contrôle des infections (PCI) pour réduire les risques de contamination individuelle et intercommunautaires. Plus loin, elle a souligné que : “Une structure de soins peut être la cause de la propagation du virus si les normes de prévention et de contrôle des infections (PCI) ne sont pas mises en place et appliquées”.

@Aboubacar Sidiki DIALLO
Mme Lila Lucie Condé, Médecin en charge des maladies infectieuses à la Direction Préfectorale de la Santé de N’Zérékoré

Dr Fodé Badara Conté, Administrateur National de PCI et Expert de l’OMS en contrôle et prévention de l’infection, ajoutera que pour une meilleure continuité des soins dans le contexte d’épidémie comme Ebola, il faut tout d’abord appliquer les 5 standards de précaution d’hygiène. Parmi ces précautions standards, Dr Conté insistera sur l’hygiène des mains, l’hygiène respiratoire, le système de triage, la sécurité des injections et la préparation de l’établissement contre la maladie à virus Ebola.

@Aboubacar Sidiki DIALLO
Dr Fodé Badara Conté, Administrateur National de PCI et Expert de l’OMS en contrôle et prévention de l’infection

La troisième intervention était axée sur “la surveillance épidémiologique et la continuité des services de santé pendant l’épidémie à virus Ebola”, a été présentée par Dr Patrick Mavoungou Ngoma, Epidémiologiste à l’ONG AFENET.
Au cours de son exposé, il a précisé qu’il est extrêmement important pour un médecin en temps de crise de connaître la situation épidémiologique de sa zone.  « En temps d’épidémie, les communautés sont très sensibles, elles ont besoin de connaître le nombre de cas confirmés, des cas hospitalisés et du nombre de personnes suivi et le nombre de personnes sortie guéries. Il est du ressort du professionnalisme du corps soignant d’éclairer la population pour une bonne continuité des services », a-t-il ajouté.

@Aboubacar Sidiki DIALLO
Dr Patrick Mavoungou Ngoma, Epidémiologiste à l’ONG AFENET

Enfin, Dr Dali Serge de l’équipe C4D en urgences humanitaires du bureau régional de l’UNICEF en appui à N’zérékoré a expliqué aux participants comment ceux-ci peuvent contribuer à améliorer la continuité des services en cette période d’Ebola par le biais d’une communication cohérente et avec des messages clé engageant les populations à la fréquentation des structures de santé. Dr Dali a exhorté les agents de santé à créer un contact franc entre eux, les mobilisateurs sociaux (Moso) et la communauté pour briser la réticence et la chaîne de transmission de la maladie.

@Aboubacar Sidiki DIALLO
Dr Dali Serge de l’équipe C4D en urgences humanitaires du bureau régional de l’UNICEF en appui à N’zérékoré

Pour renforcer le service de triage dans les structures sanitaires de la commune urbaine de N’Zérékoré et Gouécké, un important kit de lavage des mains a été remis aux différents participants.
Dans le cadre de la riposte à cette épidémie, l’UNICEF est en première ligne pour accompagner les autorités sanitaires dans la région de N’zérékoré.

Aboubacar Sidiki DIALLO

Articles Similaires

Les premiers mots de Boubacar Diallo « Grénade » après sa libération

LEDJELY.COM

DEGUERPISSEMENT : le collectif des victimes de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse se fait de nouveau entendre

LEDJELY.COM

Depuis N’Zérékoré, le ministre de la Santé déclare officiellement la fin de l’épidémie d’Ebola

LEDJELY.COM

PLACEMENT D’ENFANTS DOMESTIQUES : un marché illégal mais lucratif pour des entreprises

LEDJELY.COM

Le président Alpha Condé gracie deux prisonniers politiques

LEDJELY.COM

CAMPAGNE DE REBOISEMENT : ministères, institutions, ambassades et entreprises invités à planter des arbres

LEDJELY.COM
Chargement....