Ledjely.com

Accueil » SIGUIRI : un bébé tué dans la ferveur des préparatifs de la fête de ramadan
A la une Actualités Faits-divers Haute-Guinée

SIGUIRI : un bébé tué dans la ferveur des préparatifs de la fête de ramadan

Un drame s’est produit dans l’après-midi de ce mardi 11 mai 2021 dans la commune urbaine de Siguiri ! Un bébé de moins de six mois a trouvé la mort au marché central de la ville, ont confié au Djely à travers son correspondant en Haute-Guinée plusieurs sources jointes sur place.

Selon nos interlocuteurs, un monde énorme s’est retrouvé hier au marché central de Siguiri, rendant difficile pour les piétons et les motocyclistes de se frayer de passage. En cause, beaucoup pensaient que la fête marquant la fin du mois de ramadan allait être célébrée ce mercredi. C’est dans cette grande retrouvaille que le nourrisson a perdu la vie.

« Les gens croyaient que la fête serait pour ce mercredi. Ce qui a conduit une énorme foule au marché. C’est alors que l’enfant se trouvant sur le dos de sa mère a été asphyxié sans qu’elle ne le sache. Ce sont les gens qui se trouvaient à côté qui l’ont constaté et alerté sa mère. Après vérification, on s’est rendu compte que le bébé est réellement décédé », a confié au Djely un journaliste basé dans la préfecture.

Une information confirmée par le directeur préfectoral de la Santé de Siguiri qui a ajouté que la femme a été bousculée. « Elle a tout fait pour sauver son enfant mais en vain, le poids de la bousculade était tel qu’on se croirait dans une scène de panique. Sous le choc, la femme était restée au marché et se refusait de retourner à la maison car ne sachant pas comment l’expliquer à ses proches », a souligné Dr Moussa Cissé.

La ville de Siguiri n’est pas la seule à connaitre un grand engouement ce mardi. Tous les grands marchés de la région de la savane guinéenne étaient bondés de monde. A Kankan, par exemple, un grand embouteillage était constaté pour la première fois sur le pont du fleuve reliant la ville aux préfectures de Kérouané et Mandiana. Ce bouchon y était resté jusqu’aux environs de 20 heures.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

Conakry : les épouses des militaires détenus plaident pour la libération de leurs maris

Ledjely.com

Le PM Kabinet KOMARA est Probe ! (Lettre ouverte à Akoumba Diallo)

LEDJELY.COM

PALAIS DU PEUPLE : Sidy Souleymane N’diaye fuit la presse

LEDJELY.COM

GUINEE : vers la réduction des centres de traitements Covid-19

LEDJELY.COM

Kankan : l’épouse de l’ex préfet de Mamou poursuit l’une de ses amies pour abus de confiance

Ledjely.com

TRIBUNE : contribution à la gestion de la transition à l’attention du CNRD

LEDJELY.COM
Chargement....