Ledjely.com

Accueil » Vous avez dit influenceur ?
A la une Actualités Culture Médias Monde Société Tribune

Vous avez dit influenceur ?

Ils font des vidéos qu’ils publient sur les réseaux sociaux. Leur existence ne tient qu’à une chose : Internet. Et ils s’appellent influenceurs. Maîtres de la toile, titre que leur confèrent leurs statistiques en termes d’audience, ils servent de relais, de médium pour la promotion de produits commerciaux. Par ces temps, leur métier— à considérer que c’en est vraiment un — a la côte si bien que des prix ont été créés pour distinguer les meilleurs d’entre eux. Mais ce n’est pas tout : certains sont invités à débattre de sujets dans lesquels ils ne sont pourtant pas versés. Par exemple, à discuter littérature alors même qu’ils n’y connaissent rien. Internet fait des merveilles et les voix qui y règnent ne sont pas toujours celles les plus éclairées, les plus rigoureuses. Engranger le maximum de likes étant la seule chose qui vaille, analyser les contenus épuise, quand on s’y essaie. On se contente de les commenter, car cela va plus vite. Pour les émules, voilà donc la recette du succès ; succès au nom duquel on vous colle cette appellation d’influenceur.

Or, pour peu qu’on réfléchisse, nous remarquons que l’usage du terme « influenceur » dans ces conditions est disproportionné. Cela ne fait guère sens, puisqu’il n’y a aucune base sociologique à qualifier comme tels des gens dont la portée du propos est bien trop mineure pour donner lieu à une quelconque influence sur la formation des opinions. Parce que les mots ont du poids, prendre des likes, des vues comme synonyme d’influence sur le public est une insulte à l’intelligence du monde : il n’y a aucun lien de convertibilité entre ces deux données. Le mot influenceur est quelque chose de trop sérieux pour le coller à quiconque.

La définition qu’en donne le Larousse est celle-ci : « Personne qui, par sa position sociale, sa notoriété et/ou son exposition médiatique, a un grand pouvoir d’influence sur l’opinion publique, voire sur les décideurs ».  Je vais rester dans le domaine de la science, parce que c’est là qu’il gagne totalement en pertinence. Quand vous regardez la page biographique de Jean-Paul Sartre, vous lisez qu’il « a été influencé » par René Descartes, Jean Jacques Rousseau, Emmanuel Kant, Martin Heidegger, Maurice Merleau Ponty, etc… A son tour, il a influencé d’autres penseurs. Par sa contribution au débat des idées, Jean-Paul Sartre a eu une grande influence sur la période d’après-guerre. Il me semble plus légitime de coller à quelqu’un comme lui cette étiquette d’influenceur.

Mais certaines voix y verront certainement une vision élitiste. Celle-ci m’est de loin préférable, vu la banalité avec laquelle on accède au statut d’influenceur. Pas si étonnant donc que les sujets les mieux appréciés ne soient là que pour distraire.

Ainsi, désigner de la même façon ceux qui font des œuvres de l’esprit et ceux qui égayent mérite réflexion, en dit long certainement sur notre époque. Que l’emploi du mot dans le monde numérique renvoie à un sens particulier, — d’accord ! —, cela ne résout pas pour autant la question de son contenu sociologique. Il conviendrait alors de désigner autrement ces coqueluches d’Internet. Qu’on les appelle youtubeurs, instagrammeurs, cela passe : rien n’interdit de faire des néologismes. Mais des influenceurs, non.

Fassou David Condé,

Doctorant en études politiques à l’école des hautes études en sciences sociales, écrivain

Articles Similaires

GUINEE : au-delà de la religion, que peuvent apporter les intellectuels arabophones ?

LEDJELY.COM

« Alpha Condé demeurera en Guinée », persiste le CNRD

LEDJELY.COM

Secteur culturel: ce que ses acteurs attendent du CNRD

Ledjely.com

Guinée : la junte au pouvoir annonce que l’ancien président ne va pas sortir du pays

Ledjely.com

Consultations: Massoud Barry revient sur ses échanges avec le colonel Doumbouya  

Ledjely.com

POLITIQUE : Aliou Bah du MODEL, dans le gouvernement de transition ?

Ledjely.com
Chargement....