Ledjely.com

Accueil » Le procès en appel de Foniké Menguè renvoyé au 3 juin prochain
A la une Actualités Justice Politique Société

Le procès en appel de Foniké Menguè renvoyé au 3 juin prochain

Le procès en appel de Foniké Menguè s’est ouvert ce jeudi 20 mai à la Cour d’appel de Conakry. Après le long débat qui a opposé le parquet aux avocats de la défense, le procureur a décidé de demander le renvoi du dossier au 3 juin prochain. Une décision que n’ont pas appréciée les avocats de l’activiste anti-troisième.

Alors qu’ils espéraient la libération de leur client ce matin, les avocats de la défense devront garder leur mal en patience. En effet, le parquet a obtenu le renvoi du dossier au début du mois de juin prochain pour la suite du procès. Conséquence, le responsable de la mobilisation et des antennes du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) est retourné en prison, où il est détenu depuis septembre 2020.

Réagissant à cette décision, Me Salifou Béavogui a déploré le « manque de courage des magistrats » dans les prises de décisions de justice en Guinée. « Nous souhaitons sincèrement avoir en face des magistrats qui ne vont pas accepter que leurs décisions [ne soient pas] dictées, parce que c’est la crainte que nous avons. Il faut le reconnaître : ce genre de dossier a des ramifications inexplicables. Nous aurions souhaité que seule la loi s’applique, que les magistrats aujourd’hui qui sont en charge de ce dossier prennent leur courage à deux mains comme leurs jeunes frères Charles Wright de Dixinn et le juge Kaba lui-même lorsqu’il était à Mafanco que nous ne cessons jamais de citer, qui ont eu le courage de refermer portes et fenêtres de toutes les interventions politico-judiciaires et qui ont le courage de dire le droit dans certaines affaires. Nous souhaitons que cette autre affaire qui est gérée par le premier président de la Cour d’appel de Conakry avec ses deux conseillers soit tranché conformément à la loi », a lancé l’avocat du militant pro-démocratie.

Arrêté le 29 septembre 2020 pour « participation délictueuse à un attroupement susceptible de troubler à l’ordre public », Foniké Menguè (de son vrai nom Oumar Sylla) a été reconnu coupable et condamné à onze mois de prison ferme par le Tribunal de première instance de Mafanco le 28 janvier dernier.

Ali Mohamed Nestarlin

Articles Similaires

CEDEAO : quand la Guinée fait les frais de la « peur » des coups d’Etat

LEDJELY.COM

Et si Alpha Condé n’était pas encore hors-jeu ?

LEDJELY.COM

Libre, Tibou Kamara est en route pour son domicile

LEDJELY.COM

APRES-ALPHA CONDE : Sékou Koundouno n’en a pas fini avec les promoteurs du 3ème mandat

LEDJELY.COM

Bientôt le Learning passport, une plateforme d’enseignement à distance pour l’éducation guinéenne

LEDJELY.COM

Des questions que ne devraient pas omettre les acteurs de la transition

LEDJELY.COM
Chargement....