Ledjely.com

Accueil » « Human Supremacy », le 6ème album de Takana Zion, sera vendu à 5 millions, l’unité
A la une Actualités Culture

« Human Supremacy », le 6ème album de Takana Zion, sera vendu à 5 millions, l’unité

Au cours d’une conférence de presse qu’il a organisée ce jeudi 20 mai 2021 à l’espace « Zion City » dans la préfecture de Coyah, Mohamed Mouctar Soumah alias Takana Zion a fait savoir que son 6ème album sera disponible dès le 04 juin sur les plateformes de téléchargement légales. Suivant la stratégie adoptée par l’artiste, l’album sera proposé à un public select au prix de 500 euros. Cuisiné depuis janvier 2018 en Jamaïque, il compte 11 titres et a coûté plus de 60.000 dollars à l’artiste et à son équipe. Dans cette dernière production, les sujets aussi divers que variés sont abordés. C’est le cas l’immigration irrégulière, de la modification de la constitution ou encore de la grandeur de l’être humain, 

De fait, le reggaeman a pensé à une nouvelle stratégie pour l’écoulement de ce dernier album. Concrètement, à la sortie de l’album en juin prochain en France, 200 CDs seront acheminés sur la Guinée. Et au même moment, en Guinée même, 200 t-shirts décorés pour la circonstance seront mis à disposition. « Ces 200 t-shirts et 200 CDs seront vendus à titre symbolique. Nous comptons vendre l’album « Human Supremacy » à un prix de 5millions de francs guinéens accompagné d’un autographe de Takana Zion avec un t-shirt de Takana Zion signé par lui, comme pour montrer au monde qu’il y’a des gens de bonne fois en Guinée qui sont prêts à soutenir la culture guinéenne. C’est une stratégie qui est très osée et très audacieuse« , explique Takana Zion.

Pour autant, l’artiste n’oublie pas ses nombreux fans qui n’auront certainement pas les moyens de s’offrir l’album au prix auquel il est proposé. « Pour ceux qui n’ont pas les moyens d’acheter l’album, ils peuvent toujours continuer à aller télécharger les sons« , assure-t-il

Et si le reggaeman pour cette stratégie, c’est selon lui, en raison de la faiblesse de l’industrie musicale en Guinée. A l’en croire en effet, il n’existe plus sur place des grands producteurs pouvant revendre leurs CDs et personne n’achète des CDs aujourd’hui. Impossible de compter aussi sur les concerts avec le Coronavirus. « Il n’y a pas de concerts, donc c’est très difficile pour des artistes surtout qui ont le courage d’investir autant d’argent dans la musique et de faire passer leurs messages et de pouvoir vivre ensuite de leur travail », a fait savoir Takana Zion.

Sizzla Kalondji est le seul artiste avec qui Takana Zion a collaboré sur « Human Supremacy ». Le dit album ne connaîtra d’ailleurs pas de sortie physique ou digitale en Guinée à cause du risque de piraterie ici.

Elisabeth Zézé Guilavogui

Articles Similaires

GUINEE : au-delà de la religion, que peuvent apporter les intellectuels arabophones ?

LEDJELY.COM

« Alpha Condé demeurera en Guinée », persiste le CNRD

LEDJELY.COM

Secteur culturel: ce que ses acteurs attendent du CNRD

Ledjely.com

Guinée : la junte au pouvoir annonce que l’ancien président ne va pas sortir du pays

Ledjely.com

Consultations: Massoud Barry revient sur ses échanges avec le colonel Doumbouya  

Ledjely.com

POLITIQUE : Aliou Bah du MODEL, dans le gouvernement de transition ?

Ledjely.com
Chargement....