Ledjely.com

Accueil » PAIEMENT DES BOURSES D’ENTRETIEN DES ETUDIANTS : la FEGUI n’exclut pas une manifestation
A la une Actualités Enseignement supérieur Guinée Société

PAIEMENT DES BOURSES D’ENTRETIEN DES ETUDIANTS : la FEGUI n’exclut pas une manifestation

Cette année universitaire, le gouvernement guinéen envisage de payer, pour la deuxième tranche, deux mois au compte des bourses d’entretien des étudiants des licences 2, 3 et 4. Ceux de la première année, quant à eux, n’auront droit qu’à six mois de frais, correspondant à la durée des cours, conformément au calendrier universitaire établi pour l’année académique 2020-2021.

Mais loin de se réjouir de la nouvelle, les concernés réunis au sein de la Fédération des élèves et étudiants de Guinée (FEGUI) annoncent qu’ils ne sont pas prêts à accepter ce programme.

Pour la FEGUI, payer deux mois pour trois mois de cours, c’est une violation des principes. « Nous ne comprenons pas la décision des autorités de vouloir payer ce mois de mai ultérieurement. Nous n’avons aucune garantie par ailleurs qui justifie que ce sera payé. Donc, nous trouvons qu’il est mieux de faire aujourd’hui ce que l’on peut faire au lieu de remettre cela à demain. Les étudiants souffrent, surtout pour la conjoncture qui s’annonce là, c’est très difficile », a déclaré Kabinet Keita, secrétaire général de la FEGUI.

Aux autorités, il demande de payer les bourses des trois mois maintenant puis les derniers mois pendant la dernière tranche. A défaut, la FEGUI n’exclut pas des manifestations. « Nous, nous avons la main tendue aux autorités. Qu’elles entendent raison, c’est cela notre préoccupation aujourd’hui. S’il n’y a pas de réaction ou de satisfaction de notre point de revendication, c’est vrai que nous allons investir les rues. On va manifester parce que déjà, la conjoncture qui s’annonce n’est pas en notre faveur. Donc, nous invitons les autorités à entendre le plus vite que possible la voix des étudiants », a-t-il lancé.

Déjà, la FEGUI a eu à rencontrer les autorités universitaires de Sonfonia, à travers le secrétaire général. Les discussions qui consistaient à aplanir les divergences n’ont pratiquement pas donné de résultat, selon le secrétaire général de la FEGUI.

Elisabeth Zézé Guilavogui

Articles Similaires

CEDEAO : quand la Guinée fait les frais de la « peur » des coups d’Etat

LEDJELY.COM

Et si Alpha Condé n’était pas encore hors-jeu ?

LEDJELY.COM

Libre, Tibou Kamara est en route pour son domicile

LEDJELY.COM

APRES-ALPHA CONDE : Sékou Koundouno n’en a pas fini avec les promoteurs du 3ème mandat

LEDJELY.COM

Bientôt le Learning passport, une plateforme d’enseignement à distance pour l’éducation guinéenne

LEDJELY.COM

Des questions que ne devraient pas omettre les acteurs de la transition

LEDJELY.COM
Chargement....